Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Paris : des proxénètes qui louaient des Airbnb dans les beaux quartiers ont été interpellés

lundi 4 décembre 2017 à 15:47 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

La police a démantelé un réseau de prostitution installé à Paris. Trois hommes ont été interpellés mardi 28 novembre 2017 et mis en examen vendredi. Ils animaient un réseau de prostitution dans des appartements, dont des Airbnb, situés dans les beaux quartiers parisiens.

Police
Police © Maxppp -

Paris, France

Un réseau de proxénètes a été démantelé à Paris la semaine dernière. Trois hommes de nationalité française s'occupaient de ce réseau de prostitution. Ils faisaient travailler des prostituées dans des appartements situés dans les beaux quartiers de la capitale. Ils avaient même loué certains logements via la plateforme Airbnb, indique une source policière. Les hommes ont été mis en examen vendredi. Ils avaient été interpellés mardi 28 novembre 2017.

Un client a permis à la police de remonter la piste

Le 20 novembre 2017, la brigade de répression du proxénétisme interpelle un client. C'est lui qui va permettre aux enquêteurs de remonter la piste. Le proxénète présumé et ses deux complices mettaient à disposition des clients des prostituées qui étaient installées dans un appartement situé dans le 8e arrondissement de la capitale et dans trois Airbnb. Dans cet appartement, 10 prostituées faisaient entre 8 et 10 passes par jour. Le prix était de 200 à 300 euros la passe. Une de ces prostituées, qui a été interpellée, a affirmé aux enquêteurs qu'elle avait versé 15.000 euros à ses proxénètes depuis cet été.

Le réseau était bien organisé

Le principal suspect de ce réseau de prostitution est âgé de 30 ans. Il a déjà été condamné pour proxénétisme. Dans ce réseau, c'est lui qui gérait les petites annonces sur internet. L'un de ses complices prenait des photos des prostituées pour les mettre en ligne. Les deux autres complices (34 et 42 ans) étaient chargés de gérer les fonds. Les policiers ont aussi trouvé de la drogue en perquisitionnant les appartements.