Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paris : Emmanuel Macron rend hommage à Brahim Bouarram

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Paris, France

Le candidat à la présidentielle fait partie de ceux qui ont commémoré ce lundi matin l'assassinat de Brahim Bouarram, jeune Marocain jeté dans la Seine par des militants d’extrême droite le premier mai 1995.

Emmanuel Macron devant la plaque qui commémore l'assassinat de Brahim Bouarram.
Emmanuel Macron devant la plaque qui commémore l'assassinat de Brahim Bouarram. © Maxppp - PHILIPPE WOJAZER / POOL/EPA/MaxPPP

Hommage particulier ce matin à Brahim Bouarram, le jeune Marocain de 29 ans poussé du Pont du Carrousel par des skinheads, en marge du défilé du premier mai 1995 organisé par le Front National. A six jours du second tour l'opposant à la candidate du FN Marine Le Pen, Emmanuel Macron a déposé des fleurs devant la plaque commémorative.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Accompagné de Bertrand Delanoë qui soutient sa candidature, il a lancé qu'il "n'oubliait rien" du passé du Front National et visé son adversaire : " je me battrai jusqu'à la dernière seconde non seulement contre le projet qu'elle porte mais contre l'idée qu'elle a de la démocratie et de la République. Ça n'est pas la mienne".

Une heure plus tôt, Anne Hidalgo a déposé une gerbe sur les lieux du crime, accompagnée de plusieurs élus socialistes parisiens.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Saïd, le fils de la victime, a participé à ces hommages. Il était âgé de 9 ans quand il a perdu son père, le premier mai 1995. Alors que se déroulait le défilé du Front National en l'honneur de Jeanne d'Arc, Brahim Bouarram était jeté dans la Seine, du haut du Pont du Carrousel, après une altercation avec quatre manifestants sortis du cortège. L'un deux a été condamné à huit ans de prison pour meurtre en 1998. Les trois autres ont écopé de peines moins lourdes, pour non-assistance à personne en danger.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess