Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Paris : ivre, un chauffeur de Taxi percute violemment un bus RATP

-
Par , France Bleu Paris

Alors qu'il transportait un client, un chauffeur de taxi alcoolisé a provoqué un accident samedi soir avec un bus RATP dans le 20e arrondissement de Paris. Plusieurs passagers du bus ont été légèrement blessés.

Taxi parisien logo
Taxi parisien logo © Radio France

Paris, France

Selon nos informations, l'accident s'est produit aux alentours de 21H30 samedi soir au niveau de la rue des Pyrénées dans le 20e arrondissement de Paris. Une voiture de Taxi s'est brusquement déportée sur sa gauche en empiétant la voie de circulation opposée jusqu'à heurter violemment et frontalement un bus RATP de la ligne 64. 

positif au test d’alcoolémie

Le chauffeur de taxi qui transportait un client côté passager lors de l'accident a été contrôlé positif au test d’alcoolémie. Ce dernier a été conduit à l'hôpital Saint-Antoine mais ne souffre d'aucune blessure apparente. Son pronostic vital n'était pas engagé. Tout comme celui de son passager qui souffre quant à lui de douleurs au niveau du thorax et qui a été conduit à l'hôpital de la Pitié Salpétrière. En revanche, huit passagers du bus ont été légèrement blessés mais sans aucun pronostic vital engagé. Par mesure de précautions, les victimes ont été transportées dans différents hôpitaux. 

une enquête ouverte

Quant au chauffeur de taxi, âgé d'une cinquantaine d'années, il a été présenté au service du traitement judiciaire des accidents (STJA) qui est désormais en charge de l'enquête.

Choix de la station

France Bleu