Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paris : l'enquête pour viol visant l'ex-adjoint Christophe Girard classée sans suite

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

L'enquête concernant Christophe Girard, l'ex-adjoint à la mairie de Paris, lancée après des accusations de viols révélées par le New York Times, a été classée sans suite. Le parquet de Paris confirme que les faits en cause sont prescrits.

Christophe Girard, l'ancien adjoint à la Culture à la mairie de Paris.
Christophe Girard, l'ancien adjoint à la Culture à la mairie de Paris. © Maxppp - Vincent Isore

L'enquête pour viol visant Christophe Girard n'ira pas plus loin. Ce mercredi, le parquet de Paris confirme le classement sans suite de l'enquête concernant l'ancien adjoint à la maire de Paris, Anne Hidalgo. Selon les informations recueillies par franceinfo, le parquet a confirmé que ce classement sans suite est dû à la prescription des faits reprochés à Christophe Girard. Son avocate, Me Delphine Meillet, considère son client "blanchi".

Des faits présumés vieux de 30 ans

Le parquet de Paris avait ouvert mi-août une enquête pour "viol par personne ayant autorité". Christophe Girard était accusé d’avoir abusé d’un jeune Tunisien âgé de 15 ans à l’époque des faits présumés, il y a 30 ans. La victime présumée avait témoigné le 16 août dernier dans le New York Times, racontant avoir subi une relation abusive pendant près de 10 ans.

Les enquêteurs ont mené des auditions, Christophe Girard a lui-même été entendu le 5 novembre par la brigade de protection des mineurs, dans le cadre d'une audition libre. Les faits ont rapidement été considérés comme prescrits

Avant cette affaire, Christophe Girard avait été poussé à la démissionde son poste de maire adjoint le 23 juillet dernier. Des militants écologistes et féministes reprochaient à l’élu un lien, une proximité, avec l’écrivain Gabriel Matzneff, visé pour une enquête pour "viols sur mineur". Il avait dénoncé des allégations "graves" et "sans fondement".

"Mon client est blanchi"

C'est la conclusion que tire Me Delphine Meillet, qui défend Christophe Girard. Elle se dit satisfaite de ce classement sans suite : "Il se trouve que les faits sont non seulement prescrits, ils ne sont pas constitués. L'enquête s'est penchée sur les faits dénoncés dans le New York Times, elle a décortiqué les faits, elle a cherché s'il y avait d'autres victimes. Et après trois mois, on peut estimer cela assez rapide, le parquet a estimé qu'il n'y avait aucun fait qu'on pouvait reprocher à Christophe Girard sur ce terrain-là", a-t-elle déclaré sur franceinfo.

L'avocate souligne également les "trois mois très difficiles" que l'ex-adjoint vient de passer. "C'est très difficile de passer de la situation qu'il occupait en juillet dernier à aujourd'hui, il s'est mis en retrait de tous ses mandats. Il y a eu un coup d'arrêt à la situation professionnelle et personnelle. C'est extrêmement difficile de vivre sous le regard suspicieux pour des faits que vous n'avez pas commis."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess