Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Paris : Marc Machin en garde à vue pour viol dans le 11e arrondissement

jeudi 17 mai 2018 à 22:57 Par Jocelyne Jean, France Bleu Paris et France Bleu

Marc Machin, délinquant multirécidiviste, acquitté pour un meurtre qu'il n'avait pas commis en 2012, a été placé en garde à vue ce jeudi après-midi pour "viol sous la menace d’une arme" et "escroquerie".

Marc Machin au Palais de Justice de Paris le 23 avril 2013
Marc Machin au Palais de Justice de Paris le 23 avril 2013 © Maxppp - Xavier de Torres

Paris, France

Marc Machin bientôt de nouveau en prison ? Il est soupçonné d'avoir violé une jeune femme dans le 11e arrondissement de Paris le 24 avril dernier selon une information de l'hebdomadaire le Point confirmée de source judiciaire. Il a été placé en garde à vue ce jeudi après-midi pour "viol sous la menace d’une arme" et "escroquerie".

Marc Machin délinquant multirécidiviste acquitté pour un meurtre qu'il n'avait pas commis

Marc Machin est surtout connu  pour avoir été victime d’une erreur judiciaire. Condamné en 2004 et 2005 pour le meurtre de Marie-Agnès Bedot, en 2001, sur le Pont de Neuilly (Hauts-de-Seine), il avait été acquitté le 20 décembre 2012, après trois procès. Entre-temps, en mars 2008, David Sagno, un SDF s'etait présenté dans un commissariat des Hauts-de-Seine pour reconnaître deux meurtres de jeunes femmes, au pont de Neuilly, en 2001 et 2002 dont celui pour lequel Marc Machin avait été condamné.  Ce dernier passe six ans en prison.

A sa libération, Marc Machin enchaîne les déboires avec la justice

En 2009, il a été interpellé pour trois agressions sexuelles et condamné en mai 2010 à trois ans de prison. Il avait bénéficié d’une libération conditionnelle en décembre 2011, mais il était rapidement retourné en prison puisqu'il n'avait pas respecté son suivi socio-judiciaire de 5 ans auquel il était astreint.

Il a également été condamné en avril 2013 à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris pour "recel de vol de téléphone portable" et "violences", cinq mois après son acquittement.