Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Paris : ouverture d'une enquête après la diffusion du clip d'un rappeur appelant à "pendre les Blancs"

mercredi 26 septembre 2018 à 16:38 - Mis à jour le jeudi 27 septembre 2018 à 8:03 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Le parquet de Paris ouvre ce mercredi une enquête après la diffusion du clip du rappeur Nick Conrad qui appelle à "pendre les Blancs".

Nick Conrad
Nick Conrad - (capture d'écran)

Paris, Île-de-France, France

Une enquête pour "provocation publique à la commission d'un crime ou d'un délit" a été ouverte ce mercredi par le parquet de Paris après la diffusion du clip du rappeur Nick Conrad qui appelle à "pendre les Blancs".

Le clip, posté sur YouTube, a été retiré

Ce rappeur était jusque-là méconnu. Les paroles de sa chanson intitulée "PLB", ont choqué et ont provoqué de vive réactions.  

Extrait :  "Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs, Attrapez-les vite et pendez leurs parents. Écartelez-les pour passer le temps. Divertir les enfants noirs, de tous ages, petits et grands. Fouettez les fort, faites le franchement. Que ça pue la mort que ça pisse le sang. Pendus aux arbres dans le vide sidéral. Que ces fruits immondes procurent un spectacle fascinant. Blafards et marrants. Ôtez leur toute vie, qu’ils soient des objets sans vie dès à présent. Possédez les, mettez vos noms sur leurs testaments".

Le racisme n'a pas de couleur pas de frontière " - Dominique Sopo

Ce jeudi, Dominique Sopo président de SOS Racisme réagit sur France Info : "que des personnes soient racistes envers les blancs, c'est quelque chose que toute le monde peut reconnaître et admettre sans aucun problème", dit-il. Il ajoute que "L'expression racisme antiblancs est une expression qui a été forgée par l'extrême droite". Dominique Sopo estime qu'avec cette affaire ce rappeur qui était, dit-il, totalement inconnu devient célèbre parce que l'extrême droite met en avant son clip "passé très largement inaperçu". 

Un clip largement condamné par la classe politique

Le clip a également été dénoncé par Bruno Retailleau, chef de file des sénateurs Les Républicains (LR), ou encore par la présidente du RN Marine Le Pen. 

La Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) a été chargée de cette affaire.