Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Paris : les cours ont repris après plusieurs alertes à la bombe dans des lycées

mardi 26 janvier 2016 à 12:59 - Mis à jour le mardi 26 janvier 2016 à 16:02 Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris et France Bleu

Les élèves de six lycées parisiens ont dû être confinés en fin de matinée, ce mardi, à la suite de plusieurs alertes à la bombe. Des établissements passés au peigne fin mais à la mi-journée, aucun colis suspect n'avait été trouvé. Les cours ont repris normalement.

Le lycée Charlemagne, à Paris
Le lycée Charlemagne, à Paris © Maxppp

Paris, France

Plusieurs alertes à la bombe ce mardi, en fin de matinée, dans six lycées parisiens. Les forces de l'ordre ont dû intervenir dans six lycées prestigieux de Paris. Des interventions toujours en cours avec des patrouilles accompagnés de chiens pour passer les établissements au peigne fin. Les établissements concernés : les lycées Henri IV, Charlemagne, Condorcet, Fénelon, Louis-le-Grand et Montaigne. A 14 heures, les alertes ont été levées dans trois lycées Condorcet, Fénelon et Montaigne ; les cours ont repris également un peu plus tard à Charlemagne, Henri IV et Louis-le-Grand, indique l'Académie de Paris.

Aucun(e)
- ©IDE

Des appels anonymes

La police a été alertée peu avant 11 heures, ce mardi. Six coups de téléphone ont été passés pour indiquer que des bombes avaient été cachées dans les établissements. Une menace prise bien sûr au sérieux dans le contexte actuel. Les élèves ont donc été immédiatement confinés, selon des plans de sécurité adaptés, pour permettre l'intervention des équipes de déminage. Mais à la mi-journée, aucun colis suspect n'avait été retrouvé.