Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Paris : trois mises en examen après la bagarre qui a causé la mort d'un jeune de 16 ans

samedi 27 octobre 2018 à 11:53 Par Xavier Demagny, France Bleu Paris et France Bleu

Les trois jeunes arrêtés après la bagarre mortelle dans la nuit de mardi à mercredi dans le 20e arrondissement de Paris ont été mis en examen samedi. Cette bagarre a causé la mort d'un adolescent de 16 ans.

Un véhicule de police.
Un véhicule de police. © Maxppp - Illustration.

Paris, France

Les trois jeunes placés en garde à vue après une rixe dans le 20e arrondissement parisien, dans la nuit de mardi à mercredi, et ayant causé la mort d'un adolescent de 16 ans, ont été mis en examen. L'un d'eux est mis en examen pour participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations, le deuxième pour participation à un groupe en étant armé et pour port d'arme de catégorie D, le dernier pour participation à un groupement en étant armé, pour port d'arme de catégorie D et fourniture d'identité imaginaire. Les trois ont été placés sous contrôle judiciaire, selon les informations recueillies auprès du Parquet de Paris par franceinfo. 

Le parquet de Paris avait ouvert une information judiciaire notamment pour homicide volontaire, tentative d'homicide volontaire, dégradations de biens en réunion. Les faits d'homicide volontaire, tentative d'homicide et dégradations en réunion sont ouverts contre X.    

Un plan d'action contre les bandes

Jeudi, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner s'était rendu dans le XIXe arrondissement, également émaillé de violences récentes. Il a annoncé son souhait d'une "remise à plat du plan d'action" contre les bandes, avec notamment l'instauration de "référents dans chaque commissariat" et une "cartographie" de ces groupes "cage d'escalier par cage d'escalier".