Faits divers – Justice

Fusillade sur les Champs-Elysées : un policier tué, le groupe Etat islamique revendique l'attaque

Par Géraldine Houdayer, France Bleu Paris et France Bleu jeudi 20 avril 2017 à 21:40 Mis à jour le jeudi 20 avril 2017 à 23:13

La fusillade s'est déroulée sur l'avenue des Champs-Elysées.
La fusillade s'est déroulée sur l'avenue des Champs-Elysées. © Maxppp - Cedric Bufkens

Un policier a été tué et deux autres grièvement blessés dans une fusillade sur les Champs-Elysées, ce jeudi soir à Paris. Une touriste a été légèrement blessée. L'assaillant a été abattu. Le groupe Etat islamique revendique l'attaque. François Hollande convoque un conseil de défense ce vendredi.

Un policier a été tué et deux autres grièvement blessés ce jeudi soir, vers 21h, sur les Champs-Elysées à Paris. Une touriste a été légèrement blessée par un éclat de balle. L'assaillant a été abattu. Le groupe Etat islamique revendique la fusillade, qui intervient à trois jours du premier tour de l'élection présidentielle. François Hollande a promis une "vigilance absolue" pour sécuriser l'élection présidentielle qui a lieu ce dimanche. Le Président doit tenir un conseil de défense ce vendredi matin à 8h. L'assaillant présumé, qui habitait en Seine-et-Marne, était visé par une enquête antiterroriste. Un hommage national sera rendu au policier. La section antiterroriste du parquet de Paris est saisie de l'enquête. François Hollande a annulé ses déplacements prévus ce vendredi. Marine Le Pen et François Fillon annulent également leurs déplacements prévus ce vendredi.

Ce qui s'est passé jeudi soir

00h44 : François Molins tiendra un nouveau point presse dans le journée de vendredi afin de faire le point sur l'enquête.

00h41 : Le procureur de la République François Molins confirme la piste terroriste et précise que l'identité de l'assaillant a été établie. Elle ne sera pas divulguée pour le moment, car des investigations sont en cours.

23h46 : Le groupe Etat islamique, qui a revendiqué l'attaque, annonce dans un communiqué que "l'auteur de l'attaque des Champs-Elysées dans le centre de Paris est un des combattants de l'Etat islamique".

23h42 : François Hollande annule son déplacement programmé ce vendredi à Belle-Ile-en-mer (Morbihan) et Guingamp (Côtes-d'Armor), annonce son entourage à l'AFP.

23h40 : L'assaillant présumé était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers, a appris l'AFP de sources proches de l'enquête. Une perquisition est en cours ce jeudi soir en Seine-et-Marne au domicile de cet homme. Il s'agit du titulaire de la carte grise du véhicule utilisé pour l'attaque.

23h35 : Le groupe Etat islamique revendique la fusillade, via son organe de propagande.

23h20 : "Nous sommes convaincus que les pistes qui mènent à l'enquête sont d'ordre terroriste", annonce François Hollande. "J'ai convoqué un conseil de défense ce vendredi à 8h", annonce le président. Un hommage national sera rendu au fonctionnaire de police, annonce François Hollande.

23h15 : Faustine Calmel, journaliste à France Bleu Paris, est sur place. Elle a recueilli le témoigne de passants qui étaient présents au moment de l'attaque.

23h12 : Une source policière affirme à l'AFP qu'une touriste a été "légèrement blessée par balle" lors de la fusillade. Elle a reçu "un éclat dans le genou", a précisé cette source, sans indiquer la nationalité de cette touriste. Par ailleurs, une perquisition est en cours en banlieue parisienne.

23h09 : Marine Le Pen et François Fillon annoncent qu'ils annulent leurs déplacements de campagne ce vendredi.

22h45 : Pierre-Henry Brandet, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, déclare qu' "a priori c'est une arme automatique, une arme de guerre" qui a été utilisée lors de la fusillade. Il dément les informations qui circulaient selon lesquelles un deuxième policier aurait succombé à ses blessures. "Il n'y a pas de deuxième policier qui soit décédé", a-t-il déclaré. Il a précisé que l'identification de l'assaillant n'est pas établie "de manière précise et claire" , mais qu'il pourrait avoir des complices. Pierre-Henry Brandet affirme aussi qu'il n'y a aucun autre événement de ce genre en cours à Paris, et a appelé à "tous être responsables collectivement" et à ne pas colporter les rumeurs qui circulent.

22h40 : L'assaillant a tiré depuis une voiture sur un car de police. "L'agresseur est arrivé en voiture, est sorti. Il a ouvert le feu sur le car de police à l'arme automatique, a tué l'un des policiers et à essayé de s'en prendre aux autres en courant", a rapporté une source policière à l'AFP. L'agresseur a été abattu.

22h30 : L'Elysée annonce que François Hollande s'exprimera après une réunion de crise avec le ministre de l'Intérieur Mathias Fekl et le Premier ministre Bernard Cazeneuve. Le Premier ministre rend hommage au policier tué.

22h20 : Le ministère de l'intérieur annonce que les deux policiers blessés le sont grièvement. Le ministère annonce par ailleurs que des opérations de déminage sont en cours sur le véhicule de l'assaillant.

22h15 : Faustine Calmel, journaliste à France Bleu Paris, est sur place. Elle raconte ce qu'elle a vu.

22h10 : La section antiterroriste du parquet de Paris annonce qu'elle se saisit de l'enquête. Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, cité par franceinfo, au moins un homme a ouvert le feu sur un car transportant des policiers et stationné sur les Champs-Elysées. L'assaillant a pris la fuite à pied a été abattu par les forces de l'ordre.

22h05 : Le ministère de l'intérieur confirme que deux policiers sont blessés, en plus de celui qui est mort dans la fusillade. L'agresseur a été "abattu en riposte", a expliqué le ministère de l'Intérieur. La préfecture de police a souligné que les circonstances de l'attaque n'étaient *_"pas déterminées"._ *"L'agresseur est arrivé en voiture, est sorti. Il a ouvert le feu sur le car de police à l'arme automatique, a tué l'un des policiers et à essayé de s'en prendre aux autres en courant", a rapporté une source policière.

22h : Le Premier ministre Bernard Cazeneuve rejoint François Hollande à l'Elysée. L'avenue des Champs-Elysées est est en partie bouclée par les forces de l'ordre, selon franceinfo. Les stations de métro Champs-Elysées-Clémenceau et Franklin Roosevelt ont été fermées.

21h25 : après les annonces de plusieurs médias, le syndicat Unité SGP-Police, annonce la mort d'un policier dans une fusillade sur les Champs-Elysées Un homme, sans doute l'agresseur des policiers, a été abattu, indique le ministère de l'Intérieur.

21h20 : la Préfecture de police de Paris confirme une intervention sur les Champs-Elysées, et conseille d'éviter le secteur.

  - Visactu
© Visactu