Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paris : une opération en cours pour récupérer les locaux du "Petit Cambodge"

-
Par , France Bleu Paris

Une vingtaine de policiers se sont rendus sur place ce mercredi. Les militants, qui souhaitent lutter contre la "gentrification" du quartier, n'étaient plus sur place.

Les squatteurs avaient déjà quitté les lieux, d'après les informations de France Bleu Paris.
Les squatteurs avaient déjà quitté les lieux, d'après les informations de France Bleu Paris. © Radio France - Anaïs Martin-Cauvy

La police est intervenue ce mercredi après-midi au "Petit Cambodge", dans le dixième arrondissement de Paris, pour évacuer les squatteurs qui occupent les lieux, indique la préfecture de police sur son compte Twitter. Une vingtaine de policiers étaient sur place. Les squatteurs avaient déjà quitté les lieux, d'après les informations de France Bleu Paris.

La justice a ordonné l'évacuation "sans délai"

La justice ordonnait le 4 janvier l'évacuation immédiate et "sans délai" d'un local loué par le restaurant, occupé depuis la mi-novembre par des militants en lutte contre la "gentrification" du quartier. Des associations voulaient en faire un centre social autogéré qui, selon elles, hébergerait déjà des personnes en grande précarité. Mais le tribunal avait estimé qu'aucune preuve convaincante n'avait été apportée d'un tel hébergement, et donc que l'expulsion du local pouvait être ordonnée.

Ce local est loué depuis décembre 2015 par les propriétaires du restaurant, où 15 personnes avaient été tuées dans les attentats du 13 novembre 2015.

La justice ordonnait le 4 janvier l'évacuation immédiate et "sans délai" d'un local loué par le restaurant.
La justice ordonnait le 4 janvier l'évacuation immédiate et "sans délai" d'un local loué par le restaurant. © Radio France - Anaïs Martin-Cauvy
Choix de la station

À venir dansDanssecondess