Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Paris-Vincennes : tentatives de fugue et incendies au centre de rétention administrative

mardi 5 décembre 2017 à 16:05 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Mardi matin, vers 3h30, huit personnes ont tenté de s'enfuir, sans succès, du centre de rétention administrative de Paris-Vincennes. A 5h15, treize incendies sont déclenchés. Les pompiers mettront une demi-heure à les maîtriser. Cinq personnes sont légèrement blessées. Une enquête est en cours.

Le centre de rétention de Paris-Vincennes.
Le centre de rétention de Paris-Vincennes. © Maxppp - Olivier Corsan

Vincennes, France

Huit personnes ont tenté de s'enfuir du centre de rétention administrative de Paris-Vincennes (12e arrondissement) vers 3h30 matin mardi. Elles n'ont pas réussi.

Des hommes tentent de fuguer et déclenchent des incendies

Au petit matin, une alarme du centre de rétention administrative se déclenche. La police intervient rapidement et prend en charge les fuyards qui se trouvent au niveau du chemin de ronde. Les hommes sont reconduits dans leur bâtiment.

Vers 5h15, les hommes essayent de convaincre 57 personnes de leur bâtiment. Ces personnes déclenchent 13 départs de feu, affirme la préfecture de police dans un communiqué. Les pompiers maîtrisent la situation en une demi-heure.

Plusieurs blessés légers

Quatre policiers ont été légèrement intoxiqués par les fumées. L'un d'eux a été conduit à l’hôpital Saint-Antoine (12e). Après un examen il en est rapidement sorti. Un homme retenu dans le centre a pu être dégagé par la police. Il se trouvait dans chambre enfumée. Il a été conduit en urgence relative à l’hôpital Saint-Antoine (12e) où il se trouvait encore en milieu de journée.

Une enquête est ouverte pour savoir ce qui s'est passé

Le laboratoire central de la préfecture de Police s’est rendu sur place pour faire une enquête. Elle a été ouverte pour destruction et dégradations par moyens dangereux. Le Parquet de Paris veut connaître les circonstances exactes des faits qui se sont produits. Il compte poursuivre les auteurs de ces infractions.