Infos

Partout en France, des policiers se rassemblent en soutien à leurs collègues blessés à Viry-Châtillon

Par France Bleu, France Bleu mardi 11 octobre 2016 à 16:55 Mis à jour le mardi 11 octobre 2016 à 17:28

Les policiers nationaux réunis le 11 octobre 2016 devant le commissariat central de Mulhouse, en soutien à leurs collègues attaqués à Viry-Châtillon
Les policiers nationaux réunis le 11 octobre 2016 devant le commissariat central de Mulhouse, en soutien à leurs collègues attaqués à Viry-Châtillon © Maxppp - Thierry GACHON

Plusieurs centaines de policiers se sont rassemblés ce mardi, en silence, devant les commissariats de France en solidarité avec leurs collègues blessés dans une attaque samedi à Viry-Châtillon. Ils réclament au gouvernement davantage de moyens et de fermeté.

Après l’attaque de samedi à Viry-Châtillon, dans l’Essonne, où quatre policiers ont été attaqués samedi au cocktail Molotov, plusieurs centaines de leurs collègues se sont rassemblés devant leur commissariat dans toute la France. Ils réclament au gouvernement davantage de moyens, des peines plus sévères face à l'"impunité" des agresseurs de policiers, plus d'effectifs. Les rassemblements se sont déroulés en silence, sans banderoles ni affichage syndical. Outre ces hommages, les organisations syndicales Alliance et Synergie ont appelé à une "grève du zèle" ou à un "service minimum", consistant à ne traiter que les affaires urgentes.

À Toulouse, où 150 policiers se sont rassemblés devant l'hôtel de police, certains ont également réclamé l'élargissement de la légitime défense. Ailleurs en France, une centaine de policiers se sont notamment réunis à Rennes, Bordeaux, Rouen et Orléans, une trentaine à Marseille et une soixantaine à Lyon.

A lire aussi :

Manuel Valls promet un dispositif anticaillassage et des uniformes résistants au feu

Le Premier ministre, Manuel Valls, a annoncé dans la foulée lors des questions au gouvernement que les voitures de police en zones sensibles seront équipées de dispositifs anti-caillassage, voire de blindages, tandis que des uniformes vont être rendus résistants au feu.

"Concrètement, a expliqué le Premier ministre, cela prendra la forme de films anti-caillassage sur les véhicules, voire de blindages dans certains cas. Un travail sur les tenues va être mené rapidement pour veiller à ce qu'elles soient intégralement ignifugées". Manuel Valls a également annoncé une "réflexion" sur l'usage de caméras mobiles en temps réel.

En visite mardi à Viry-Châtillon, la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé de son côté une enveloppe de 22.000 euros en équipements de sécurité pour la police municipale locale. Une autre enveloppe de 10.000 euros, pour en rénover les locaux, doit être votée en novembre par la région.

  - Aucun(e)
-

Partager sur :