Faits divers – Justice

Pas assez de magistrats au parquet : le coup de gueule du procureur de la République de Montpellier

Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault vendredi 20 janvier 2017 à 16:53

Christophe Barret le procureur de la République de Montpellier
Christophe Barret le procureur de la République de Montpellier © Radio France - Sébastien Garnier

L'audience solennelle de rentrée avait lieu ce vendredi matin au tribunal de grande instance de Montpellier. Le procureur de la République a dressé le bilan de l'activité en 2016 et a déploré le manque d'effectifs au sein de la 13e juridiction de France.

"Le service du parquet est en surrégime", lâche Christophe Barret le procureur de la République de Montpellier. En 2016, 86.783 plaintes ont été traitées dont 18.000 "affaires poursuivables", c'est à dire pour lesquelles l'auteur a été identifié.

C'est 2.000 de plus qu'en 2015. En terme d'activité, Montpellier est la 13e juridiction de France sur un total de 160.

Faire beaucoup avec peu

Il y a à Montpellier un ratio de 1,8 magistrats pour 100 000 habitants et 10,7 procédures pour 100 habitants alors que la moyenne française est de 2,8 magistrats et 7 procédures.

Il faudrait donc augmenter les effectifs de 69% pour être dans les clous, soit huit ou neuf magistrats supplémentaires (il y en a 14).

"On n'a pas pris en compte l'explosion démographique du département. On est resté à un niveau d'effectif qui était celui de la juridiction il y a vingt ans." Christophe Barret procureur de la République de Montpellier

Christophe Barret procureur de la République de Montpellier

La réalité de la justice n'est pas à son image

De plus, poursuit le procureur, l'image que nous rendons est celle d'une justice lente, inefficace et complexe. Quand nous condamnons à une peine de prison un prévenu, mais que celui ci ressort libre du tribunal, le citoyen ne comprend pas. C'est une impression fausse que la justice ne fait pas son travail.

"La plupart des gens qui sont en prison sont ressortis libre du tribunal parce que la loi prévoit qu'on va mettre à exécution la peine plus tard. Ça donne l'impression qu'on ne met pas les gens en prison alors qu'ils n'ont jamais été aussi nombreux derrière les barreaux"

Bilan 2016

Actuellement 855 détenus sont incarcérés a la maison d'arrêt de Villeneuve-les-Maguelone, soit une centaine de plus qu'il y a trois ans.

La justice a saisi 3,8 tonnes de cannabis, 20 kilos de drogues dures et 7,6 millions d'euros. Par ailleurs 91 policiers, 38 gendarmes et 20 surveillants de prison ont été blessés au cours de l'année.

Le parquet de Montpellier est sous doté !

Audience solennelle de rentrée au TGI de Montpellier - Radio France
Audience solennelle de rentrée au TGI de Montpellier © Radio France - Sébastien Garnier