Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pas-de-Calais : quatre morts dans l'incendie d'une maison, dont deux jeunes sapeurs-pompiers

dimanche 7 janvier 2018 à 7:42 - Mis à jour le dimanche 7 janvier 2018 à 10:35 Par Cécile Bidault et Hélène Fromenty, France Bleu Nord et France Bleu

Quatre personnes, dont deux pompiers, sont mortes dans la nuit de samedi à dimanche dans l'incendie d'une maison à Estrée-Blanche, dans le Pas-de-Calais. Deux autres ont été gravement blessées. Emmanuel Macron a exprimé son soutien aux familles des victimes.

Deux pompiers et deux jeunes sont morts cette nuit dans l'incendie.
Deux pompiers et deux jeunes sont morts cette nuit dans l'incendie. © Radio France - Cécile Bidault

Estrée-Blanche, France

Il est 2 heures et demi dans la nuit de samedi à dimanche lorsque l'incendie se déclare dans cette maison en briques. Une habitation mitoyenne de l'allée des coquelicots, à Estrée-Blanche, entre Béthune et Saint-Omer dans le Pas-de-Calais. A l'intérieur une famille, un couple et leurs deux enfants.  Quand les secours arrivent, seuls les parents sont dehors.

Les pompiers, 80 hommes sur place, tentent de maîtriser les flammes et de retrouver les enfants qui manquent à l'appel. Mais deux d'entre eux, deux jeunes pompiers volontaires de 21 et 32 ans, se brûlent grièvement. Ils ne survivront pas à leurs blessures.  

Les deux enfants du couple retrouvés morts

Dans les décombres, deux autres corps sont finalement découverts sans vie : celui d'un garçon de 16 ans et d'une jeune femme de 22 ans, les deux enfants du couple. Vers 5 heures et demi, le feu est maîtrisé.

Un troisième pompier de 21 ans, brûlé aux mains et aux jambes est actuellement dans un état d'urgence absolue.  Cependant, il est conscient et ses jours ne sont pas en danger.

Gravement blessée, la mère de famille, handicapée, se trouve également au service des grands brûlés du centre hospitalier de Lille. Le père est quant à lui plus légèrement touché.

Dans la matinée, plusieurs pompiers étaient toujours sur place, sous le choc. "C'est tout le corps des sapeurs-pompiers qui est en deuil", a déclaré un représentant du Service Départemental d'Incencie et de Secours (SDIS) du Pas-de-Calais. 

"On n'a jamais connu un tel drame"

On ne connait pas encore les causes de l'incendie. Certains témoins évoquent des explosions consécutives à l'incendie, mais ce n'est pas confirmé. Le procureur de la République de Béthune a ouvert une enquête. Beaucoup d'habitants de cette commune de moins de 1000 habitants sont venus aux abords de la maison, exprimer leur tristesse et leur solidarité. "Tout le monde se connait ici, a affirmé le maire Bernard Delétré, les larmes aux yeux. Dans une petite ville comme celle-ci on n'a jamais connu un tel drame."

Réaction du président de la République 

Dans la matinée, le président de la République Emmanuel Macron a réagi sur son compte Twitter. 

Tôt dimanche matin, le préfet du Pas-de-Calais Fabien Sudry et le président du conseil général Jean-Claude Leroy étaient sur place. Ils expriment également toute leur solidarité et leurs condoléances aux familles endeuillées, et soutiennent l'ensemble des pompiers du département. "Ce drame plonge le Pas-de-Calais tout entier dans une immense tristesse, a déclaré Jean-Claude Leroy. Les mots sont dérisoires face à une telle catastrophe, qui plus est lorsqu'elle touche notre jeunesse."