Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pas-de-Calais : un homme et sa compagne retrouvés tués par balles à leur domicile de Merck-Saint-Liévin

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Dimanche soir aux alentours de 23 heures, un homme de 29 ans et une femme de 28 ans ont été retrouvés morts à leur domicile de Merck-Saint-Liévin (Pas-de-Calais). Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme aurait tué sa compagne avant de retourner l'arme contre lui.

Le parquet de Saint-Omer privilégie la piste d'un homicide suivi d'un suicide
Le parquet de Saint-Omer privilégie la piste d'un homicide suivi d'un suicide © Radio France - Benjamin Fontaine

Merck-Saint-Liévin, France

Dimanche soir peu après 23 heures, les pompiers de Fauquembergues sont alertés par des proches sans nouvelle depuis plusieurs heures. Ils interviennent donc au domicile de ce couple habitant Merck-Saint-Liévin, près de Saint-Omer. Ils découvrent alors deux corps sans vie - ceux d'un homme de 29 ans et une femme de 28 ans - avec à proximité une arme de chasse. 

Des tensions conjugales

La gendarmerie de Saint-Omer est aussitôt alertée et le parquet de Saint-Omer ouvre une enquête préliminaire pour "homicide volontaire par conjoint". Car les premiers éléments laissent à penser que l'homme aurait abattu sa compagne avant de se suicider. La position de l'arme d'abord mais surtout le contexte familial. "Il y avait des tensions conjugales connues de l'entourage" explique le procureur de Saint-Omer Patrick Leleu. "Mais aucune violence n'avait été portée à la connaissance des services de police" précise-t-il.

Une hypothèse que devront confirmer les auditions en cours de l'environnement familial, amical et professionnel ainsi que les deux autopsies qui auront lieu dans les prochaines heures. Elles permettront également de déterminer avec précision la date des faits car - même si les décès semblent récents - rien ne permet d'affirmer avec certitude que la scène se soit déroulée dimanche. 

  - Radio France
© Radio France - Eric Turpin