Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pas de marche pour Oumar ce dimanche à Saint Jean de Braye, son papa s'y oppose

samedi 8 décembre 2018 à 11:29 Par Anne Oger, France Bleu Orléans

Le père d'Oumar, ce lycéen de 16 ans blessé mercredi par un tir de flash ball lors d'affrontements en marge des blocages près de son établissement à Saint Jean de Braye, ne veut pas d'une marche de soutien pour son fils. Ce sont d'autres membres de la famille qui ont pris l'initiative, il s'y oppose

Le lycée Jacques Monod après les blocages
Le lycée Jacques Monod après les blocages © Radio France - Cyrille Ardaud

Saint-Jean-de-Braye, France

"C'est un malentendu, moi je ne veux pas de cette marche, le contexte ne s'y prête pas" Maddy Cissé est le père d'Oumar, cet adolescent de 16 ans grièvement blessé par un tir de flash ball mercredi lors d'affrontements autour de son lycée, Jacques Monod, à Saint Jean de Braye. "Je ne veux pas qu'il y ait d'autres blessés, je ne veux pas de cette marche pour Oumar". 

Dès que je l'ai su j'ai dit que je ne voulais pas de cette marche et nous avons envoyé un démenti à la préfecture

Le père du garçon explique que l'annonce de cette marche vient d'un malentendu avec d'autres membres de la famille : "il y a eu une discussion à laquelle je n'ai pas assisté, certains ont envoyé une demande d'autorisation à la préfecture du Loiret, mais sans m'en informer. Dès que je l'ai su j'ai dit que je ne voulais pas de cette marche, j'ai fait les démarches auprès de la préfecture, j'ai appelé la proviseure du lycée, et j'ai prévenu les renseignements généraux qu'elle n'aurait pas lieu".

S'il vous plait ne venez pas !

A ceux qui seraient tentés de se rassembler malgré tout, pour marquer leur soutien au jeune lycéen ce dimanche, Maddy Cissé lance un appel : "ne venez pas, _la tension n'est pas retombée, je ne veux pas que cela dégénère_, je ne veux pas avoir d'autres blessés sur la conscience. S'il vous plaît ne venez pas"