Faits divers – Justice

Pas de Noël à la maison pour les résidents du Palais Aragon à Pau

Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Béarn mardi 20 décembre 2016 à 21:03

Le Palais Aragon qui a brûlé à Pau
Le Palais Aragon qui a brûlé à Pau © Radio France - Jeanne marie Marco

Cinq mois après l'incendie du Palais Aragon à Pau à peine trois résidents ont regagné leur appartement. Les travaux s'annoncent très longs et très coûteux. Explications.

"Prendre son mal en patience". Cette expression les propriétaires du Palais Aragon à Pau vont devoir l'appliquer. Cinq mois après l'incendie de leur immeuble les travaux ne sont pas prêts de commencer. Ils s'annoncent très longs et très coûteux.

Pas de Noël à la maison

Sur la soixantaine d'appartements à peine trois résidents sont rentrés chez eux. Ces trois appartements n'ont pas été très endommagés par l'incendie du 20 juillet dernier. Cependant, ils doivent faire face à de nombreux dysfonctionnements. Les ascenseurs sont hors-service depuis le sinistre et le chauffage est remis en route cette semaine. En attendant, ils se chauffent avec des radiateurs d'appoint.

La plupart des propriétaires attendent que les appartements soient rénovés pour les réintégrer ou les relouer. C'est d'abord le toit qui va être réparé, il a été entièrement détruit par les flammes. Une toiture parapluie va d'abord être mise en place, au plus tôt au printemps, le permis de construire a été déposé assure le syndic du Palais Aragon. Les travaux "privatifs" seront lancés en suivant, le dernier étage de l'immeuble a été ravagé.

Une enveloppe colossale

Rien que pour les appartements il faudra compter une enveloppe de 6 à 8 millions d'euros pense le syndic de l'immeuble. Le toit est estimé à 2.5 millions d'euros. Une grosse partie de ces travaux devrait être prise en charge par l'assurance de la copropriété. Les devis de remise en état sont toujours en cours.