Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pas de piste privilégiée après l’assassinat d’un gérant de station-service à Bastia

lundi 26 novembre 2018 à 6:10 Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM

Le parquet de Bastia a ouvert une enquête pour « assassinat en bande organisée ». Franck Albertini, 35 ans, gérant d’une station-service à Bastia, a été tué par balles dimanche 25 novembre.

Pas de piste privilégiée après l’assassinat d’un gérant de station-service à Bastia
Pas de piste privilégiée après l’assassinat d’un gérant de station-service à Bastia © Maxppp -

Bastia, France

Au lendemain de l’assassinat de Franck Albertini, le gérant de la station-service du Fango à Bastia, les investigations se poursuivent. Le corps de la victime a été retrouvé, hier, gisant sur le sol, à l’intérieur de l’établissement, par une automobiliste qui a donné l’alerte vers de 7 heures du matin. Une enquête pour "assassinat en bande organisée"a été ouverte par le parquet de Bastia. Elle a été confiée à la police judiciaire. Pour l'heure, aucune piste n’est privilégiée.
Motif crapuleux ? Règlement de compte ? Affaire d'ordre privé ?
Les enquêteurs explorent les éléments recueillis sur la scène du crime et vont sans doute tenter de faire parler les supports techniques.
La station-service est, en effet, équipée d'appareils de vidéo-surveillance, visibles à l'extérieur de l'établissement. Ces derniers étaient-ils en état de marche ?
La qualification de l'enquête ouverte par le parquet de Bastia et confiée à la Police Judiciaire pour "assassinat en bande organisée"  laisse supposer que le tireur n'était pas seul. Le ou les auteurs de l'assassinat de Franck Albertini ont-ils laissé des empreintes ou des traces ADN ?
L'autopsie du corps pourrait également apporter des précisions, notamment sur le calibre de l'arme utilisé.
Concomitamment à l'homicide, un premier incendie s'était déclaré dans le local mécanique de la station-service. Un sinistre rapidement maîtrisé par les pompiers à nouveau alertés quelques instants plus tard, dans le quartier de Saint-Antoine, pour un nouvel incendie de voiture.
Y a-t-il un lien entre l'homicide et ce deuxième véhicule détruit par les flammes ?
Les investigations se poursuivent.