Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pas de procès en appel dans l'affaire de l'étudiante violée à Niort

-
Par , France Bleu Poitou

Rebondissement dans l'affaire de l'étudiante violée à Niort en 2015. Il n'y aura finalement pas de procès en appel en septembre prochain. L'un des deux accusés qui voulait ce nouveau procès s'est désisté. Soulagement pour les parties civiles.

Me Arnaud Coche et Me Sébastien Rey, defenseurs des deux accusés, lors du procès devant la cour d'assises des Deux-Sèvres en novembre 2018
Me Arnaud Coche et Me Sébastien Rey, defenseurs des deux accusés, lors du procès devant la cour d'assises des Deux-Sèvres en novembre 2018 © Radio France - Noémie Guillotin

Niort, France

Il n'y aura finalement pas de procès en appel dans l'affaire de l'étudiante violée près de la Poste à Niort en 2015. Un soulagement pour les parties civiles. "Une sacrée belle victoire", nous confie la maman de la victime. "On va pouvoir enfin tourner la page. Oublier, jamais puisque c'est quelque chose qui restera graver dans nos cœurs".

Cela va permettre à ma cliente de passer à autre chose", Me Nathalie Marret

En novembre dernier, l'agresseur de la jeune femme, Jean-Marc Finkoual, est condamné à 15 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises des Deux-Sèvres, la peine maximale. Il accepte la condamnation. Pas son co-accusé, Mohamadi Chibaco, mis en cause dans le volet extorsion du dossier et condamné à 10 ans de réclusion. 

L'affaire devait être rejugée dans son ensemble à La Roche-sur-Yon en septembre 2019. Ce qui avait provoqué la colère et l'incompréhension des parties civiles. Mais le nouveau procès n'aura pas lieu puisque Mohamadi Chibaco renonce à faire appel. Sa peine, ainsi que celle de Jean-Marc Finkoual, sont donc définitives.

La maman de victime s'adresse aussi au ministère de la Justice, aux services de police et de l'hôpital pour que l'on "prenne en considération les victimes et que l'on puisse les aider et les respecter".