Faits divers – Justice

Quatre incendies cette nuit dans des bâtiments agricoles du secteur de Saint-Pantaléon-de-Larche

Par Françoise Ravanne et Solène De Larquier, France Bleu Limousin et France Bleu samedi 12 août 2017 à 9:35

65 pompiers de la Corrèze mobilisés en une seule nuit pour 4 incendies dans un rayon de dix kilomètres - image d'illustration.
65 pompiers de la Corrèze mobilisés en une seule nuit pour 4 incendies dans un rayon de dix kilomètres - image d'illustration. © Radio France - Julien Duroussay

C'est aux alentours de 1 heure dans la nuit de ce vendredi à samedi que les pompiers de la Corrèze ont été alertés pour une série d'incendies dans le secteur de Saint-Pantaléon-de-Larche. Des incendies qui ont détruit en partie 4 bâtiments agricoles.

Quatre incendies pour le moins suspects se sont produits en une seule nuit dans un rayon d'une dizaine de kilomètres environ. Des incendies qui se sont déclarés dans des bâtiments agricoles. Trois d'entre eux se sont produits dans la commune de Saint-Pantaléon-de- Larche, et le quatrième à Mansac . D'importants moyens de secours ont été déployés. Au total, 2.800 m² de bâtiments ont été brûlés.

Une vingtaine de bovins a péri dans les flammes

Si les 65 sapeurs-pompiers sont parvenus à préserver une partie des bâtiments grâce aux 25 véhicules mobilisés, ils n'ont rien pu faire pour sauver une vingtaine de bovins. Trois personnes, des habitants, ont aussi été légèrement blessées et transportées à l'hôpital de Brive. L'un des agriculteurs, en retraite, a été incommodé par des fumées en tentant de sauver du matériel. Un autre propriétaire, basé dans le hameau du Gumond, s'est blessé au genou en intervenant et son frère a inhalé de la fumée.

La piste criminelle privilégiée

La piste criminelle a tout de suite été privilégiée. La gendarmerie de la Corrèze a d'ailleurs ouvert une enquête pour flagrant délit de destruction. Selon le maire de Saint-Pantaléon-de-Larche, Alain Lapacherie, la piste criminelle ne fait pas de doute non plus : "Je pense que ce sont des incendies volontaires. Trois agriculteurs différents ont été touchés sur ma commune et un sur Mansac. Les feux sont partis à quelques minutes d'écart mais ces exploitations sont quand même distantes les unes des autres. Je ne suis pas madame Soleil mais ça ne peut pas être autrement. Ce qui est grave là, outre les dégâts, c'est que du cheptel est mort..."

L'un des exploitants a perdu toutes ses bêtes dans l'incendie, quatorze au total. Le deuxième éleveur a réussi à faire sortir ses vaches mais une dizaine de veaux ont péri. Un coup dur pour ces agriculteurs, "Pour celui qui a perdu toutes ses bêtes, je ne sais pas comment il va faire..." s'inquiète le maire, avant d'ajouter : "Sur la ferme de Gumont, c'est un jeune agriculteur donc il est dépité."