Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Pass sanitaire : "Ca nous écœure de faire ce métier", Laurence gérante d'un cinéma en Isère

-
Par , France Bleu Isère

A quelques heures de l'entrée en vigueur du pass sanitaire, sans doute ce mercredi, dans les lieux de culture et de loisirs, les cinémas tentent de s'organiser. Une situation qui éprouve les nerfs des gérants mais aussi des clients rencontrés en Isère.

Photo d'illustration d'une salle de cinéma
Photo d'illustration d'une salle de cinéma © Radio France - Nina Valette

Entre colère et résignation. Les géants du cinéma en Isère ne savent plus où donner de la tête depuis l'annonce d'un pass sanitaire obligatoire dans les lieux de culture et de loisir. Une nouvelle restriction, pour lutter contre le coronavirus, qui complique sérieusement le quotidien des salles obscures.

Comme chaque lundi, c'est une grosse journée dans les cinémas de France. C'est le moment où les gérants font leur programmation pour la semaine qui commence le mercredi avec la sortie des nouveaux films. Une vraie galère pour Laurence Bernard, directrice adjointe du cinéma Amphi à Vienne (Isère).

"C'est le flou artistique total. Déjà, on ne sait pas si le décret va tomber ou pas. Alors pour ne pas se retrouver le bec dans l'eau, on anticipe et on regarde les options. Pour le moment, on peut obliger les clients à avoir un pass sanitaire pour voir un film, mais on peut ne pas l'exiger dans la limite des 49 personnes. Ou alors on peut faire un mélange des deux options selon les films. Bref c'est un vrai casse-tête pour la programmation," raconte la gérante du cinéma du nord-Isère. 

Une situation qui fatigue sérieusement la gérante du cinéma. "Ca nous écœure de faire ce métier. Aujourd'hui, on en a les mains qui tremblent tellement on est stressé. Franchement, c'est une catastrophe. Nos clients nous appellent et rouspètent pour avoir des précisions. Je ne peux que les comprendre. On est très, très mal." 

Depuis les annonces du Président, le téléphone de ce cinéma ne fait que sonner. Une situation qui se répète dans d'autres cinémas. A Vizille, Caroline récupère son ticket à l'accueil du cinéma le jeu de Paume. Cette mère de famille vient justement avec ses enfants "avant de ne plus pouvoir le faire". Cette famille profite des derniers jours avant l'entrée en vigueur du pass sanitaire. "C'est la date limite pour pouvoir profiter de mes libertés. Juste avant, nous étions au musée de la Révolution française". 

Des clients et des gérants espèrent que le gouvernement fera marche arrière avant mercredi. Le conseil d'Etat valide toutefois ce lundi le pass sanitaire mais soulève des questions pour les centres commerciaux. Jean Castex sera l'invité du 13h de TF1, ce mercredi, avant le début de l'examen du projet de loi par l'Assemblée nationale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess