Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Passage à 80km/h : trois radars pris pour cible près de Nancy

lundi 2 juillet 2018 à 12:28 Par Nathalie Broutin, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

"Non aux 80km/h", peut-on lire sur les affiches et autocollants qui recouvrent ce lundi 2 juillet trois radars sur des routes secondaires autour de Nancy. La fédération des motards en colère de Meurthe-et-Moselle "s'associe à cette action spontanée".

"Non aux 80km/heure" peut-on lire sur les affiches et autocollants mis en place sur les radars
"Non aux 80km/heure" peut-on lire sur les affiches et autocollants mis en place sur les radars - FFMC 54

Nancy, France

La fédération des motards en colère de Meurthe-et-Moselle interroge dans un communiqué "que s'est-il passé dans la nuit de dimanche 1er juillet à lundi 2 juillet sur le réseau secondaire autour de Nancy "? 

Photos à l'appui, Bernard Waltz, le coordinateur de la fédération, évoque "une action spontanée" contre trois radars la nuit dernière sur le réseau secondaire autour de Nancy"par une mystérieuse FFMC 55". Sur les photos,  on y voit des radars recouverts d'affiches et d'autocollants "non aux 80 km/h". Selon la préfecture de Meurthe-et-Moselle, seul un radar a été recouvert d'un sac poubelle avec des affiches revendicatives sur la RD 913. Radar qui est à nouveau en fonction. 

Le responsable de la FFMC 54 réagit, "pas étonnant que sous le couvert de la nuit des citoyens excédés expriment leur colère et leur ras-le-bol. " Il écrit " si nous n'en avons pas donné la consigne, cette action est le fait de motards en colère et elle est signée. Nous en assumerons toutes les conséquences s'il devait y en avoir. Nous , FFMC 54, décidons de nous associer à cette action spontanée". 

Bernard Waltz indique encore dans son communiqué que "si Edouard Philippe veut sauver des vies, la FFMC a des propositions concrètes". Il poursuit, "pour que les usagers de la route s'approprient les enjeux de la Sécurité routière, travaillez avec eux et pas contre eux" .