Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Passe sanitaire : des guillotines menaçant des élus découvertes dans deux communes landaises

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Deux guillotines, presque grandeur nature, ont été découvertes samedi sur un parking de Samadet et une place de Geaune (Landes). Des centaines de noms d'élus défendant le passe sanitaire étaient placardés sur les deux machines.

Le parking sur lequel une guillotine a été retrouvée samedi à Samadet
Le parking sur lequel une guillotine a été retrouvée samedi à Samadet - Capture d'écran Google Street View

Deux guillotines menaçant des élus favorables au passe sanitaire ont été découvertes samedi matin dans les Landes, l'une à Samadet, l'autre à Geaune, apprend ce lundi 26 juillet France Bleu Gascogne. Il s'agit de guillotines en bois de près de deux mètres de haut dotées d'une lame factice. Un texte s'opposant au passe sanitaire était placardé sur les machines, ainsi qu'une liste de plusieurs centaines d'élus français favorables au passe sanitaire. Un texte agrafé sur la guillotine laissait entendre que la mise en scène était revendiquée par le "comité Jean Moulin", qui dit se battre pour le respect des droits fondamentaux des citoyens. Mais, joint par France Bleu Gascogne, ce comité dément tout acte de la sorte : "Nous ne revendiquons aucune action comme telle [...] Le comité Jean Moulin n'a jamais fabriqué la moindre guillotine, et n'a en rien invité à le faire." A ce stade, les auteurs de cette mise en scène sont donc inconnus. 

A Samadet, la guillotine était installée sur le parking des commerces de l'espace Lamarque, près d'un cabinet médical. Elle a été retirée dès le samedi matin. A Geaune, la guillotine a été trouvée sur la place de l'hôtel de ville et le maire l'a fait retirer ce lundi. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La gendarmerie des Landes, contactée, envisage l'ouverture d'une enquête. 

La liste placardée sur la guillotine est celle des 300 élus de droite et de gauche qui, dans une tribune au Journal du dimanche, le 18 juillet dernier, avaient salué "le courage des décisions prises par Emmanuel Macron". Parmi ces élus se trouve une Landaise : Pascale Requenna, maire d'Hagetmau, une commune située à une dizaine de kilomètres de Samadet, une vingtaine de kilomètres de Geaune.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess