Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

VIDÉO - "Patients, désolé, on arrive plus à vous soigner" : le clip du personnel en grève de l'hôpital Pinel à Amiens

-
Par , France Bleu Picardie

Plus de trois mois après le début de leur grève, les soignants de l'hôpital psychiatrique Philippe Pinel d'Amiens, viennent de publier un clip pour expliquer leur combat, sur l'air du morceau "Désolé" de Sexion d'Assaut.

Le personnel en grève de l'hôpital Pinel à Amiens a tourné un clip sur leur combat.
Le personnel en grève de l'hôpital Pinel à Amiens a tourné un clip sur leur combat. - Capture d'écran YouTube

Amiens, France

Après plus de 100 jours de lutte, le personnel en grève de l'hôpital psychiatrique Philippe Pinel à Amiens, vient de publier un clip sur les réseaux sociaux. Sur l'air du morceau de rap "Désolé" de la Sexion d'Assaut, ils expliquent leur combat et s'en prennent à la politique du gouvernement en matière de santé.

Un morceau de rap détourné

Dans le clip, tourné en noir et blanc, les grévistes en blouse blanche et visages masqués, interpellent le président de la République et la Ministre de la Santé : "Macron, Buzyn, qu'est-ce que vous voulez ? La santé n'est pas à brader. Pense à Brigitte, si elle yoyotait, j'espère que les infirmiers sont motivés". Une manière de rappeler le manque de moyens financiers et humains pour lequel ces salariés se battent.

Une réunion pour avancer ?

Ce clip a été publié le week-end dernier, alors que les syndicats seront reçus ce mardi 25 septembre à l'Agence Régionale de Santé (ARS) pour une table ronde. Une réunion qu'ils réclamaient depuis le début du mouvement.  Les grévistes campent toujours, jour et nuit, devant l'entrée de l'hôpital.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu