Faits divers – Justice

Patricia Filippi, 48 ans, morte en combattant le feu à Cerbère

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon et France Bleu vendredi 18 septembre 2015 à 12:05 Mis à jour le vendredi 18 septembre 2015 à 12:32

Pascale Filippi, sapeur pompier volontaire au Boulou
Pascale Filippi, sapeur pompier volontaire au Boulou © Radio France - Anne-Natacha Bouillon

Les hommages se multiplient après le décès de Patricia Filippi, 48 ans, sapeur-pompier volontaire au Boulou, morte dans la nuit de jeudi à vendredi en combattant un feu de forêt sur les hauteurs de Cerbère (Pyrénées-Orientales).

"La grande famille des sapeurs-pompiers de France et tout le Ministère de l'Intérieur sont en deuil (...) Bernard Cazeneuve adresse ses pensées en cet instants à ses trois enfants, à son époux, et à tous ses proches et les assure de son soutien dans cette terrible épreuve". Les hommages se multiplient ce vendredi pour saluer le courage de Patricia Filippi. 

Cette femme est morte en combattant le violent incendie qui a ravagé 130 hectares dans la nuit de jeudi à vendredi sur la commune de Cerbère (Pyrénées-Orientales). Patricia Filippi avait 48 ans, elle habitait au Boulou, où elle était sapeur-pompier volontaire depuis cinq ans

 "C'était une collègue dynamique, sportive et dévouée."

"C'était une fille qui aimait la vie que tout le monde aimait, elle était très appréciée, elle va beaucoup nous manquer. Tout le monde est très touché à la caserne, notamment ses deux collègues qui étaient sur le feu avec elle, dont un jeune de 17 ans pour qui c'était le premier feu"  explique Lionel Martin, commandant de la caserne des pompiers du Boulou.

Lionel Martin, patron de la caserne des pompiers du Boulou

"C'est très très dur, c'est un choc pour tous les pompiers, elle était reconnue, formée, compétente, sportive, dévouée aux autres" ajoute Jean - Marie Hick, Chef de groupement territorial sud

Jean-Marie Hick, Chef de groupement territorial sud

Patricia Filippi travaillait comme ambulancière dans l'entreprise Catois à Saint-Génis des Fontaines, où tout le monde est sous le choc ce vendredi matin.

Elle était très engagée dans la vie de la commune du Boulou notamment au club de gymnastique rythmique où sa fille de 16 ans était licenciée.

Patricia Filippi  avait trois enfants : une fille de 26 ans, un garçon de 22 ans, lui même sapeur-pompier volontaire, et une fille cadette de 16 ans.

A lire aussi :