Faits divers – Justice

"Un projectile par jour jeté sur les effectifs de police" selon Patrick Mairesse, directeur de la police en Isère

Par Lionel Cariou, France Bleu Isère mercredi 25 janvier 2017 à 8:40

illustration
illustration © Maxppp -

La préfecture de l'Isère a dévoilé mardi les derniers chiffres de la délinquance. Les cambriolages sont en baisse (- 7,3%) mais les violences intra-familiales et les violences à caractère sexuel augmentent. Le directeur de la police en Isère dénonce aussi les violences contre les forces de l'ordre.

L'Isère reste un des départements français où la délinquance est la plus élevée, notamment en ce qui concerne les cambriolages où le département se classe troisième. Pour autant, les indicateurs sont en baisse. Le préfet Lionel Beffre a donné les chiffres 2016 mardi lors d'une conférence de presse. Les atteintes aux personnes ont ainsi baissé de 1,8%, mais il y a un point noir note le préfet de l'Isère Lionel Beffre : c'est l'augmentation des violences au sein de la famille et des violences à caractère sexuel. Une augmentation qui s'explique aussi par le fait que les victimes (essentiellement des femmes) hésitent de moins en moins à porter plainte.

Lionel Beffre, le préfet de l'Isère

Les policiers aussi sont victimes de violences, comme l'a illustré l'agression de Viry-Châtillon en Essonne en octobre dernier. En Isère en moyenne l'an passé, il y a eu "un projectile par jour jeté sur les effectifs de police" nous a confié le directeur départemental de la sécurité publique Patrick Mairesse dans le coup de fil de l'actu ce mercredi matin à 7h20.

Patrick Mairesse, le directeur départemental de la sécurité publique

Et pas plus tard que dans la nuit de mardi à mercredi, "des objets incendiaires" ont été lancés sur des fourgons de CRS dans le quartier Mistral à Grenoble. Une "conséquence probable" selon le patron de la police des arrestations effectués dans le cadre de l'enquête sur le versement en liquide d'une caution de 500.000 euros pour obtenir la libération d'un Grenoblois soupçonné de trafic de drogue.

Les cambriolages ont reculé de 7,3% en 2016

En ce qui concerne les atteintes aux biens, la diminution est assez nette : - 8,7%. Les cambriolages, notamment, on reculé de 7,3%. C'est près de 600 vols par effraction en moins. Pour autant, comme le notait récemment Le Figaro, l'Isère est le troisième département français où il y a le plus de cambriolages. Le colonel Jean-Luc Villeminey, qui commande les gendarmes de l'Isère avance une explication :

"L'Isère reste un département riche (plus riche que la moyenne nationale), actif (plus actif que la moyenne nationale) mais où la répartition des richesses présente un certain nombre de contrastes et ces contrastes sont généralement générateurs d'atteintes aux biens."

Effectifs en hausse dans la police et la gendarmerie

Il y a exactement un an, Bernard Cazeneuve, à l'époque ministre de l'Intérieur, avait annoncé des créations de postes : 114 en tout pour l'Isère, police et gendarmerie confondues. 40 policiers supplémentaires ont depuis été affectés à Grenoble. Il y en a eu 10 à Vienne et 7 à Bourgoin-Jallieu. A la gendarmerie aussi les effectifs ont augmenté, dans les compagnies mais aussi dans les unités de gendarmes mobiles. Du côté des autorités, on assure qu'un an après, globalement, le compte y est.

  - Radio France
© Radio France - Denis Souilla
  - Radio France
© Radio France - Denis Souilla