Faits divers – Justice

Grenoble : "dans certains quartiers, l'envie du match retour est réelle" (Dir. Départemental de la sécurité publique)

Par Julien Morin, France Bleu Isère jeudi 15 septembre 2016 à 9:10

Depuis plusieurs jours, la police multiplie les interventions pour des coups de feu
Depuis plusieurs jours, la police multiplie les interventions pour des coups de feu © Maxppp -

Ces derniers jours, les coups de feu se multiplient dans l'agglomération grenobloise (38). Dans la nuit de mercredi à jeudi, un homme a essuyé des tirs à Échirolles. Une recrudescence de la violence ? Le Directeur Départemental de la Sécurité Publique Patrick Mairesse était notre invité jeudi matin.

Les coups de feu se multiplient ces derniers jours dans l'agglomération grenobloise. Plusieurs coups de feu entendus la semaine dernière place Saint-Bruno à Grenoble, des tirs de kalachnikov mardi soir contre un bâtiment puis sur un groupe de jeunes du quartier du Limousin à Échirolles. Et de nouveau dans la nuit de mercredi à jeudi, un homme de 25 ans a été visé par des tirs, vers minuit, avant de se réfugier dans le hall d'un immeuble de la commune voisine de Pont-de-Claix. Jeudi, Patrick Mairesse (Directeur Départemental de la Sécurité Publique) était l'invité de France Bleu Isère Matin.

Où en est l'enquête sur le tirs à la Kalachnikov de mardi soir ?

"L'enquête est menée par l'antenne de police judiciaire (...), elle prend du temps, on a des témoignages. Ensuite il y a un gros travail d'environnement, gros travail de police scientifique. Les gens espèrent tous des résultats rapides, on aura des résultats mais il faut laisser du temps à l'enquête". Quatre personnes ont été placées en garde à vue, dont, à priori, le tireur présumé. Une kalachnikov a été retrouvée, elle pourrait être l'arme qui a tiré les coups de feu.

Ces actes de violence sont-ils liés ?

"C'est trop tôt pour dire si c'est lié, l'enquête tentera de l'établir (...)? Il faut se garder de faire un lien entre toutes les affaires. C'est une hypothèse forte de travail (une guerre des gangs sur fond de trafic de drogue)".

Peut-on parler de regain de violence dans l'agglomération grenobloise ?

"Ça nous surprend à moitié. Dans certains quartiers, l'envie du match retour est réelle. On a des remontées de terrain, on a des effectifs qui sont présent, qui nous font remonter des informations."

→ L'interview complète de Patrick Mairesse (Directeur Départemental de la Sécurité Publique)  est à écouter ci-dessous.

Patrick Mairesse (DDSP) était l'invité de France Bleu Isère jeudi matin