Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pau : trois interpellations dans la bataille d’œufs entre lycéens après des jets de pierre

mardi 7 mars 2017 à 18:39 - Mis à jour le mardi 7 mars 2017 à 19:00 Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Béarn et France Bleu

La traditionnelle bataille d’œufs entre les lycées Louis Barthou et Saint-Cricq a dégénéré, ce mardi midi, à Pau. Des jets de pierres ont eu lieu, trois jeunes ont été interpellés.

La bataille d'oeufs boulevard Barbanègre à Pau
La bataille d'oeufs boulevard Barbanègre à Pau © Radio France - Jeanne marie Marco

Pau, France

L'ambiance bon enfant a quelque peu disparu, à Pau, pour la traditionnelle bataille d’œufs entre lycéens. Chaque année, à l'occasion de mardi gras, les lycéens de Louis Barthou et de Saint-Cricq font une bataille d’œufs et de farine. Mais cette année, des jets de pierres et de légumes ont eu lieu, une lycéenne a été blessée et trois jeunes ont été interpellés.

Une des pierres retrouvée devant le lycée Louis Barthou à Pau - Radio France
Une des pierres retrouvée devant le lycée Louis Barthou à Pau © Radio France - Daniel Corsand

Une lycéenne blessée

Une lycéenne de terminale du lycée Louis Barthou a été blessée au visage, annonce le proviseur :" Elle s'est retrouvée aux urgences avec une plaie ouverte au front , ce n'est probablement pas un œuf qui lui a fait cette plaie", explique Alain Vaujany. La police nationale a également essuyé des jets de projectiles "il y a même une barre de fer qui a atteint un policier" annonce Marc Cabane, adjoint au maire en charge de la sécurité.

Il faut qu'on trouve une solution, même si on ne maîtrise pas ce qui se passe à l'extérieur — Alain Vaujany

Alain Vaujany le proviseur du lycée Louis Barthou

Et maintenant ? Marc Cabane envisage une nouvelle fois d'interdire la manifestation, mais compte aussi sur les établissements pour faire de la discipline auprès des lycéens. Une réunion est prévue prochainement.

Trois interpellations et une garde à vue

Ce mardi midi, trois jeunes ont été interpellés par la police nationale, on ne sait pas s'ils étaient scolarisés dans un de ces deux établissements. Seul un a été placé en garde à vue quelques heures, libéré en fin d'après-midi il sera convoqué plus tard devant la justice.