Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pau : deux jeunes arrêtés pour escroquerie via le "dark web"

mardi 3 juillet 2018 à 19:23 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

Deux jeunes de 25 ans se sont procurés des numéros de cartes bleus volées sur ce réseau internet crypté, et ont pu commander pour 6000 euros de matériel divers qu'ils s’apprêtaient à revendre.

L'impressionnant butin des deux escrocs présumés
L'impressionnant butin des deux escrocs présumés - Police Nationale

Pau, France

Deux jeunes de Pau âgés de 25 ans ont été arrêtés il y a un mois pour une escroquerie originale sur le net. Ils ont réussi a commander, avec de fausses coordonnées bancaires et en deux mois seulement, une quantité impressionnante de matériel électroménager, dans le but de le revendre. La valeur de ce butin est d'environ 6000 euros. Mais ces deux jeunes, sans casier et de bonnes familles, ont sans doute vu trop grand et se sont fait prendre. Ils se sont procurés ces fausses coordonnées bancaires sur le "dark web", ce réseau internet crypté.

Des numéros de cartes bleus sur un réseau crypté

Sur ce "dark web", on peut se procurer des numéros de cartes bleus. Une mise de 250 euros en bitcoins, de l'argent virtuel, pour une liste de numéros. Ils ont donc commandé pendant deux mois ces machines en tout genre : tireuse à bière, machine à smoothie, grill, plancha, barbecue électrique, ventilateurs, centrifugeuses, trottinettes, paddle, table de ping-pong, sorbetière et même une trieuse à billets, ce qui en dit long sur les ambitions commerciales de ces jeunes, qui comptaient ouvrir une boutique. 

Sushis fatals

Ils sont passés par un site internet français qui commercialise des produits de la marque "Klarstein". Et propose des achats sans justificatif d'identité ni cryptogramme, pour des achats inférieurs à 300 euros. Mais les deux jeunes ont encore des progrès à faire dans l'escroquerie. Ils ont eu la mauvaise idée d'utiliser ces fausses coordonnées bancaires pour commander des sushis. Les enquêteurs spécialisés de la police du "groupe délinquance astucieuse" se sont contentés de les arrêter quand ils sont venus chercher leur commande.

Les deux jeunes ont été remis en liberté après leurs gardes à vue. L’enquête se poursuit avant de décider des poursuites judiciaires.