Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pau : la cour d'assises juge une famille de braqueurs cette semaine

-
Par , France Bleu Béarn

Jean-Jacques Roudaut le père, Steven Roudaut le fils, et Karina Lévèque sa petite copine, comparaissent pour trois vols avec armes commis en mars 2017. Un périple qui s'est achevé avec l'attaque de la station service Elan d'Igon, près de Nay.

La station "Elan" d'Igon attaquée par la famille
La station "Elan" d'Igon attaquée par la famille © Radio France - Google

Pau, France

Une famille de braqueurs présumés est jugée par la cour d'assises des Pyrénées Atlantiques, à partir de ce mardi et jusqu'à la fin de cette semaine. Jean-Jacques Roudaut, 49 ans, le père. Steven, le fils 20 ans, et Karina Lévèque, 20 ans elle aussi. C'est la petite amie de Steven. Ils sont jugés pour trois vols avec arme : le vol d'une voiture après l'agression du conducteur, le 11 mars 2017. Deux jours plus tard le 13, le vol d'une carte bleue sous la menace d'une arme, et surtout, le braquage de la station service d'Igon près de Nay sur la route de Lourdes. 

Petits butins et grande violence

Le fils Steven se présente comme le cerveau, du moins le moteur de ces agressions. C'est lui qui place le couteau sous la gorge de la pompiste pour lui voler les 1.300 euros de la caisse qu'elle a sur elle après avoir fermé la station. Il inflige la même menace à un jeune sous curatelle pour lui voler sa carte bleue. Karina, sa copine a suivi. Enfin, c'est elle quand même qui a eu l'idée de braquer cette automobiliste pour lui voler sa Mercedes, deux jours avant l'attaque de la station-service. Enfin, il y a le père, c'est le chauffeur de la famille. Enfin c'est quand même lui qui dit à son fils de frapper le jeune pour qu'il donne le code de sa carte bleue.

Retrouvailles nocives

Les trois semblent être entrés dans cette spirale délinquante et violente lors de ce mois de mars 2017. Le fils a resurgi dans la vie de son père. Ce dernier semblait assagi après de nombreuses condamnations. Ces "retrouvailles" semblent avoir tout déclenché. Heureusement, les enquêteurs de la gendarmerie ont réussi à les interpeller après sept jours d'enquête seulement. Verdict vendredi soir.