Faits divers – Justice

Pau - Le procès d'un médecin radié anti vaccination

Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn jeudi 14 janvier 2016 à 9:07

La vaccination obligatoire au coeur de ce procès
La vaccination obligatoire au coeur de ce procès - maxppp

Marc Vercoutère est radié depuis 23 ans pour son opposition à la vaccination de masse. Il est jugé pour avoir établi un certificat de contre-indication pour un enfant de quatre ans.

Le procès d'un opposant à la vaccination a lieu ce jeudi après-midi, à Pau, en plein débat national sur le sujet. Le tribunal correctionnel juge Marc Vercoutère. Un ancien médecin, radié de l'ordre pour exercice illégal de la médecine justement. Il est jugé pour avoir délivré un certificat de contre-indication au vaccin DT polio d'un enfant de quatre ans.

L'objet du délit : le certificat de contre-indication - Radio France
L'objet du délit : le certificat de contre-indication © Radio France - Daniel Corsand

Les faits sont reconnus, assumés et revendiqués

Marc Vercoutère fait plus que reconnaître les faits : il les assume et même il les revendique. C'est le combat de sa vie. Il a été médecin, mais il a été radié par l'ordre en 1992 parce qu'il rejette toute idée de vaccination collective. Il a déjà été condamné en 2004 pour exactement les mêmes faits. Marc Vercoutère a été radié, mais pour lui il est encore médecin. Jusqu'à l'année dernière, il avait encore sa plaque rue Henri Faisans. 

Cette fois, c'est un père de famille, qui connaissait sa position, qui est venu de Strasbourg pour se faire établir ce certificat de contre-indication au vaccin du DT polio. Ce qui constitue incontestablement un délit d'exercice illégal de la profession de médecin. Le débat n'est pas pénal et sans doute que l'ancien médecin va tenter de faire de l'audience une tribune pour ses idées. 

C'est un homme qui est profondément convaincu que la vaccination collective est toxique dans son principe

— Son avocat

Me Denise Pombielh, l'avocate de Marc Vercoutère

Début de l'audience à 13h45.