Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pau : le procès de Franck Lasserre aux assises

mercredi 12 mars 2014 à 8:24 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

La cour d'assises de Pau juge Franck Lasserre, depuis mardi, pour avoir assassiné son rival amoureux, en 2010. Une agression qui s'était terminée devant la gendarmerie de Lescar, où il avait porté le coup de couteau fatal. Le procès doit durer jusqu'à vendredi soir.

Une scène de crime pas comme les autres. Les gendarmes ne sont pas intervenus. L'interphone ne marchait pas.
Une scène de crime pas comme les autres. Les gendarmes ne sont pas intervenus. L'interphone ne marchait pas. © Radio France - Daniel Corsand

La cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques juge depuis hier mardi Franck Lasserre, qui comparait pour l'assassinat de son rival amoureux Frédéric Nadau. C'était le 8 septembre 2010 devant la gendarmerie de Lescar. Franck Lasserre avait-il ou pas l'intention de tuer Frédéric Nadau ? La question de la préméditation va être au coeur du procès - l'accusé s'est expliqué hier sur ce point.

Le récit de Daniel Corsand.

Franck Lasserre s'est expliqué hier sur la préméditation

Franck Lasserre comparait libre. Il avait été remis en liberté après un vice de procédure - son avocat avait trouvé le palais de justice fermé et n'avait donc pas pu l'assister lors d'une audience de routine.

"On sait  que ça va être une semaine très difficile, déjà de voir l'assassin comparaitre libre ", nous a confié Jean-François Nadau, le père de la victime.

Le père de Frédéric Nadau la victime, Jean François Nadau avant le procès

Le procès doit durer jusqu'à vendredi soir.