Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Opération Barkhane : treize militaires français morts au Mali

Pau : "Le temps du recueillement" pour le Régiment d'Hélicoptères de Combat, après la mort de sept militaires

-
Par , France Bleu Béarn

Le lieutenant colonel Karl Flambry s'est exprimé face à la presse, ce mardi après-midi, après la mort de sept militaires du 5e Régiment d'Hélicoptères de Combat de Pau. Ils sont morts dans un accident lundi soir au Mali.

Une conférence de presse a eu lieu ce mardi après-midi au Quartier de Rose.
Une conférence de presse a eu lieu ce mardi après-midi au Quartier de Rose. © Maxppp - David Le Deodic

Pau, France

"La mission de prévenir les familles fut pénible." Le lieutenant colonel Karl Flambry s'exprimait ce mardi après-midi devant les journalistes à Pau. Sept militaires du 5e Régiment d'Hélicoptères de Combat sont morts lundi soir dans une opération contre des jihadistes. Au total, treize soldats de la force Barkhane ont perdu la vie dans cette collision accidentelle entre deux hélicoptères (un hélicoptère de combat Tigre et un hélicoptère de manœuvre et d'assaut Cougar). Une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances exactes.

"Nous sommes désormais dans le temps du recueillement, poursuit le lieutenant colonel. C'est l'une des pertes les plus importantes du 5e RHC", confirme-t-il, tout en précisant qu'une "phase de vigilance va s'appliquer" pour les militaires encore sur place. 

Des gens vont être plus ou moins touchés, vont plus ou moins s'exprimer. Il y a tout un environnement sur place pour les prendre en charge.              
— Lieutenant colonel Karl Flambry

Dans l'après-midi, une minute de silence a été respectée à l'Assemblée nationale. Le maire de Pau, François Bayrou, appelle également à un rassemblement devant la mairie à 19 heures.

11 militaires tués ces dernières années

La ville de Pau compte deux régiments de l'Armée de Terre : le 5e Régiment d'Hélicoptères de Combat et le 4e Régiment d'Hélicoptères des Forces spéciales.

En février 2018, cinq militaires sont morts dans le crash accidentel de deux hélicoptères dans le Var. Deux d'entre eux faisaient partie du 4e Régiment d'Hélicoptères des Forces spéciales de Pau. Ils s'appelaient Quentin Gibert et Sébastien Grève. En 2014, l'adjudant Samir Bajja est tué au Burkina Faso alors qu’il effectuait un vol nocturne d’entraînement. Lui aussi faisait partie du 4e Régiment d’Hélicoptères des Forces spéciales. En 2013, c'est le chef de bataillon Damien Boiteux qui meurt lors de la première phase de l'opération Serval au Mali, blessé alors qu'il était aux commandes de son hélicoptère.

Ces quatre décès, ainsi que les sept de lundi soir portent à onze le nombre de morts ces six dernières années dans les rangs des régiments palois.

Ce que l'on sait de l'accident d'hélicoptères qui a tué treize soldats français lundi soir au Mali. - Visactu
Ce que l'on sait de l'accident d'hélicoptères qui a tué treize soldats français lundi soir au Mali. © Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu