Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nouvelle manifestation pour la santé : près de 300 personnes ce mardi matin à Pau

-
Par , France Bleu Béarn

A quelques jours de la clôture du "Ségur de la santé", les personnels hospitaliers sont de retour dans la rue. Environ 300 personnes se sont rassemblées ce mardi matin devant la préfecture de Pau, avant un pique-nique devant le conseil départemental.

Les manifestants se sont retrouvés devant la préfecture de Pau.
Les manifestants se sont retrouvés devant la préfecture de Pau. © Radio France - MK

Plusieurs syndicats et collectifs hospitaliers ont appelé à une nouvelle journée de mobilisation nationale ce mardi. Parce que les revendications sont toujours là, malgré les annonces du ministre de la santé, Olivier Véran, qui prévoit de débloquer 6 milliards d'euros pour les personnels non médicaux pour améliorer les salaires, à répartir entre une augmentation générale, une refonte des primes et des majorations ciblées sur certaines professions. Une rallonge de 300 millions d'euros a également été proposée ce lundi pour les praticiens hospitaliers, avec des mesures ciblées sur les débuts et fins de carrière.

Il faut aussi refondre en profondeur le fonctionnement de l'hôpital, prévient Florence Pinsard, cadre de santé à l'hôpital de Pau, et référente en Béarn du Collectif Inter-Hopitaux.

"La population peut penser que 6 milliards, c'est énorme. Mais divisé par le nombre de personnels hospitaliers, ça ne va pas faire tant que ça..." selon Florence Pinsard

Ce "Ségur de la santé", vaste concertation lancée le 25 mai, touche à sa fin, ce vendredi. Emmanuel Macron pourrait ensuite annoncer lui-même ses arbitrages la semaine prochaine.

Florence Pinsard, cadre de santé à l'hôpital de Pau.

Paroles de manifestants

Les manifestants sont aussi passés sous les fenêtres de l'hôtel de ville de Pau.
Les manifestants sont aussi passés sous les fenêtres de l'hôtel de ville de Pau. © Radio France - MK
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu