Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pau : un gros trafic de marchandises contrefaites démantelé par les gendarmes

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Sept personnes ont été interpellées et mis en examen pour trafic de marchandises contrefaites en bande organisée. Trois couseuses ont été laissées libres. Les quatre autres, dont le chef présumé ont été placés en détention provisoire ce jeudi

Une des perquisitions concernait cet immeuble du 4 cour Camou à Pau
Une des perquisitions concernait cet immeuble du 4 cour Camou à Pau © Radio France - Daniel Corsand

Un gros réseau de trafic de vêtements de contrefaçon a été démantelé par la gendarmerie. Les choses se précisent après le coup de filet opéré à Pau, Billère et d’autres endroits mardi matin à l’aube. Sept personnes, dont deux femmes, ont été mises en examen. L’enquête est ouverte depuis la fin de l’année dernière, et le coup de filet a été fructueux. 

Plusieurs camions pour saisir les marchandises

Lors des perquisitions mardi matin, il a fallu plusieurs camions pour saisir les quatre mille articles confisqués par la gendarmerie.. Le parquet parle aussi de 370.000€ en liquide. Ce sont des vêtements principalement, mais aussi des chaussures et des sacs. Les marques contrefaites sont Nike, Lacoste, Vuiton, Canada Goose, Jott et Calvin Klein entre autres. Par exemple, la copie d'une parka de la marque Canada Goose vendue 1000€ par la marque, était vendue dix fois moins cher. Cette "bande organisée fonctionnait comme un réseau de trafic de stupéfiants" a déclaré le parquet de Pau.

Un chef, des lieutenants et des revendeurs

Trois couseuses ont été présentées à la juge d’instruction ce mercredi soir : leur rôle était de coudre sur des vêtements, les logos des grandes marques. Ces trois là ont été laissés en liberté sous contrôle judiciaire. Ils n'avaient pas forcément idée de l’ampleur de ce réseau.  Et puis ce jeudi, trois hommes et une femme ont été présentés à la juge d'instruction : La principale revendeuse, deux lieutenants, chargés de l’approvisionnement du blanchiment d’argent et de la dimension "commerciale" du trafic, et la tête pensante présumée de ce réseau, qui semble être aussi le banquier, puisque c'est chez lui qu'ont été rtrouvés les 370.000€. Ces quatre là ont été placé en détention provisoire. Les trois revendeurs mis en examen ce mercredi ont été laissés libres sous contrôle judiciaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess