Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pau : l'IRM de la clinique Marzet à l'arrêt après un incident électrique spectaculaire

-
Par , France Bleu Béarn

Les riverains ont entendu un grand "boum" un peu avant 8h. Il s'agirait d'un problème électrique selon les pompiers qui étaient plus d'une trentaine sur les lieux.

Les pompiers étaient plus de 30 sur les lieux
Les pompiers étaient plus de 30 sur les lieux

Pau, France

Plus de peur que de mal du côté de la clinique Marzet, boulevard Alsace Lorraine à Pau.

Ce mercredi matin, un peu avant 8 heures, les riverains ont entendu un "boum" et ont vu s'échapper une épaisse fumée blanche.

Ce sont les préparatrices et les secrétaires de l'IRM et du scanner du Béarn qui ont donné l'alerte. Les secours sont arrivés rapidement et en nombre. 

L'entrée du scanner et de l'IRM de la clinique Marzet, côté boulevard d'Alsace Lorraine - Radio France
L'entrée du scanner et de l'IRM de la clinique Marzet, côté boulevard d'Alsace Lorraine © Radio France - Marie line Napias

Les pompiers étaient 35 sur place et ont commencé à évacuer les lieux. La cause de l'incident est probablement électrique. L'IRM est une machine qui produit des images du corps grâce à la résonance magnétique, les ondes mettent en mouvement l'hydrogène contenu dans les atomes du corps du patient, mais la machine n'utilise pas d'hydrogène extérieur pour fonctionner

Il est urgent de réparer cet IRM

Au-delà des causes de l'incident, le service de radiologie a du prévenir les patients qui avaient rendez-vous pour annuler (seuls les rendez-vous pour l'IRM sont annulés, le scanner fonctionne normalement).  Il est très difficile de transférer les patients vers d'autres IRM, les carnets de rendez-vous sont généralement bien pleins et les délais souvent importants. 

Selon les premières constatations, c'est de l'hélium, qui s'est échappé au moment de l'incident. Ce gaz liquide se trouve en grande quantité dans les appareils à résonance magnétique. Il faut le remplacer et cela va prendre plusieurs jours. Les examens ne pourraient pas reprendre avant mercredi prochain. On estime que près de 200 patients sont concernés