Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pau : une jeune femme arrêtée pour 394 appels aux services d'urgence en deux jours

lundi 14 mai 2018 à 18:22 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn et France Bleu

Une jeune femme de Pau a été interpellée dimanche par la police, après avoir harcelé les opérateurs de la police, des pompiers et du Samu pendant deux jours. Les enquêteurs ont recensé près de 400 appels.

Le 18, une des cibles de la jeune femme
Le 18, une des cibles de la jeune femme © Radio France - maxppp

Pau, France

Une jeune Paloise a été interpellée par la police ce dimanche. Elle est poursuivie pour "appels téléphoniques malveillants et dénonciation de crimes imaginaires". Elle a déjà été condamnée trois fois pour des faits similaires. Cette fois, cette jeune femme de 20 ans, fragile psychologiquement a appelé les secours à 394 reprises les 12 et 13 mai dernier.

394 appels en deux jours

Si on fait le détail, elle a appelé 207 fois le 17, police secours, 166 fois le 18, les pompiers, et 21 fois le 15, le Samu. Des appels durant lesquels elle raconte sa vie de façon désordonnée. Elle se plaint de ses déboires avec l’hôpital psychiatrique. "Les traitements qu'elle a au niveau de la tête" comme elle dit. Il y a des insultes aussi parce qu'elle ne comprend pas que les secours n'interviennent pas. 

Des lignes saturées

Le problème n'est pas tellement dans ses délires de mythomane, c'est surtout qu'elle appelle tellement souvent qu'elle sature les lignes.  Et puis elle finit par inventer des violences conjugales qui se passaient en face de chez elle. Ce qui oblige cette fois la police à intervenir. Pour rien. Du coup elle a été interpellée.  Elle a été vue bien sûr par un psychiatre pendant sa garde à vue. Elle a des problèmes psychiatriques avérés. Elle est d'ailleurs soignée pour ça, mais elle n'est pas assez malade pour ne pas répondre de ces harcèlements devant la justice.

Elle pourrait faire l'objet d'une comparution immédiate jeudi.