Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pau : une soirée de violences urbaines ce jeudi soir à l'Ousse-des-Bois

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Ce jeudi soir, un contrôle de couvre-feu a dégénéré rue du parc en Ciel dans le quartier de l'Ousse-des-Bois à Pau. Selon le syndicat Alliance, une trentaine d'individus ont caillassé les policiers. Trois fonctionnaires dont un commissaire ont été légèrement blessés.

Le commissariat de Pau
Le commissariat de Pau © Radio France - Daniel Corsand

La soirée a été mouvementée ce jeudi soir dans le quartier de l'Ousse-des-Bois à Pau. Un contrôle de couvre-feu a dégénéré rue Parc en Ciel. Les policiers ont contrôlé un véhicule, en présence du directeur de cabinet de la préfecture. Et puis les fonctionnaires ont été pris à partie par une trentaine d'individus. Il y a eu des insultes puis du caillassage, et des véhicules ont été incendiés. La patrouille a dû quitter les lieux. 

La police est revenue en nombre plus tard avec des renforts des commissariats de Bayonne, Tarbes et Mont-de-Marsan. Lors de cette intervention maintien de l'ordre, la police a utilisé des moyens de dispersion type lacrymogène. Trois policiers, dont un commissaire, ont été légèrement blessés.

Des évènements dénoncés par le bureau départemental du syndicat Alliance qui ajoute qu'il restera "vigilant sur les suites de cette affaire et exige de la justice des sanctions exemplaires". Même réaction chez un autre syndicat, SGP Police FO 64, qui "condamne aussi de tels agissements où une fois de plus les policiers sont pris pour cible gratuitement". Il demande "des renforts de policiers pour exercer en sécurité dans ces quartiers de reconquête républicaine". 

La réaction de la Préfecture 

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques Éric Spitz a également réagi après ces violences qu'il "condamne avec la plus grande fermeté". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La création d'un GLTD

Après ces violences, la procureure de Pau Cécile Gensac annonce sur Twitter l'ouverture d'un GLTD, un "groupe local de traitement de la délinquance", avec pour objectifs de "coordonner pour prévenir, identifier les auteurs et adapter une réponse pénale ferme". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess