Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paulette, Arlette, Jacqueline : l'escroc nantais choisissait ses victimes en fonction de leur prénom

-
Par , France Bleu Loire Océan

Un homme a été interpellé mardi dans le centre-ville de Nantes. La police le soupçonne d'être l'auteur d'une dizaine d'escroqueries à la carte bancaire. Il visait uniquement des personnes âgées qu'il choisissait en fonction de leur prénom en parcourant l'annuaire.

L'escroc nantais choisissait ses victimes en fonction de leur prénom, il ciblait les personnes âgées.
L'escroc nantais choisissait ses victimes en fonction de leur prénom, il ciblait les personnes âgées. © Maxppp - Xavier Grumeau

Un homme âgé de 40 ans a été interpellé, mardi place de la Petite Hollande à Nantes, dans le cadre d'une enquête pour escroquerie à la carte bancaire. L'affaire a démarré en octobre 2020 avec la plainte d'une Nantaise de 88 ans. La vieille dame a raconté avoir été appelée par un homme lui expliquant avoir observé des débits anormaux sur son compte bancaire

Un mode opératoire bien connu mais qui fonctionne souvent auprès des plus âgés et des plus vulnérables. L'homme lui a demandé de remettre, sous enveloppe, sa carte bancaire et son code confidentiel à un coursier qui allait passer chez elle dans la foulée.

Sorti de prison en juillet

Au commissariat de Nantes, une des enquêtrices de la brigade financière, en poste depuis 10 ans dans le service, est intriguée par le mode opératoire relaté par la victime. Il lui rappelle une autre affaire en 2013 qui concernait un homme de 32 ans, interpellé pour des faits parfaitement similaires. Elle vérifie alors sa situation et se rend compte que l'homme en question est sorti de prison en juillet 2020. Depuis, neuf autre procédures ont été ouvertes avec le même mode opératoire.

Il se sert des pages blanches

Pour trouver ses victimes, l'homme utilise la même méthode. Il va sur les pages blanches de l'annuaire car son objectif est de trouver des personnes âgées. Il se fie donc aux prénoms et dès qu'il trouve des Paulette, Annette, Arlette, Jacqueline ou encore Denis, il en fait ses proies, convaincu qu'il s'agit de personnes âgées. Tous ces prénoms sont donc ceux de ses victimes, la plus âgée ayant 93 ans. 

L'escroc leur aurait volé pour un total de 9.995 euros. Les cartes bancaires étaient utilisées pour les retraits au distributeur ou pour des achats de tabac. Toutes les cartes ont été retrouvées chez la mère du suspect lors d'une perquisition.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess