Faits divers – Justice

L'ancien maire de Biarritz Didier Borotra à nouveau à la barre, pour prise illégale d'intérêts

Par Paul Nicolaï, France Bleu Pays Basque et France Bleu lundi 30 janvier 2017 à 19:03

L'ancien sénateur maire de Biarritz, Didier Borotra devant les juges
L'ancien sénateur maire de Biarritz, Didier Borotra devant les juges © Maxppp -

Didier Borotra à nouveau convoqué devant la justice. Après sa condamnation jeudi dernier par la cour d'appel de Pau dans l'affaire des PV annulés, l'ancien sénateur maire centriste de Biarritz comparaît mardi 31 janvier devant le tribunal correctionnel de Bayonne pour "prise illégale d’intérêts".

Didier Borotra va devoir à nouveau s'expliquer devant les juges. Six jours après la confirmation de sa condamnation dans l'affaire des PV annulés (30 000€ d'amende prononcés par la cour d'appel de Pau) l'ancien sénateur-maire centriste de Biarritz comparaît ce mardi 31 janvier devant le tribunal correctionnel de Bayonne. Didier Borotra, 79 ans, est jugé pour "prise illégale d’intérêts". Il lui est reproché d'avoir, alors qu'il était encore premier magistrat de la ville, commandé une étude sur la Cité de l’océan auprès d'un cabinet spécialisé dirigé par sa propre fille : Sophie Borotra.

Un conflit d'intérêts

On ne se bouscule pas à la Cité de l’océan. Peu de visiteurs depuis sa création. Pour comprendre pourquoi l'entreprise patine le maire de l’époque et patron de la société d’économie mixte qui gère le site, fait appel à sa fille pour une facture de 35 000 euros. Pour le parquet de Bayonne le délit de "conflit d’intérêts" est constitué. La justice se demande pourquoi la société de Sophie Borotra n'a été créée que 4 jours avant la signature du contrat et que son seul client était la Cité de l’océan. Sophie Borotra est renvoyée également pour "recel" ainsi que l'ancienne directrice de la Cité de l’océan pour "complicité de prise illégale d’intérêts".