Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pays Basque : ivre au volant de son tracteur, il termine en prison

-
Par , France Bleu Pays Basque

Neuf mois de prison ferme prononcés par le tribunal correctionnel de Bayonne à l'encontre d'un agriculteur de Basse Navarre qui roulait ivre au volant de son tracteur, après avoir frappé sa mère très âgée. Elle ne voulait pas lui donner d'argent pour ses cigarettes.

Les gendarmes ont procédé à l'arrestation de l'agriculteur
Les gendarmes ont procédé à l'arrestation de l'agriculteur © Maxppp - Laurent Philippot

Pays Basque, France

Jean-Jacques commence à bien connaitre le tribunal de Bayonne. Déjà jeudi dernier la justice l'a condamné pour avoir conduit son tracteur en état d'ivresse. Il avait alors 3 grammes d’alcool par litre de sang. Rebelote samedi matin. L'homme âgé de 47 ans est interpellé par les gendarmes vers 8 heures et demi du matin. Une fois encore il est ivre au volant de son tracteur. Il explique qu'il se rend sur la commune de Saint-Jean-Le-Vieux. Sauf que cette fois, Jean-jacques est recherché pour des violences. C'est le maire de la petite commune de 77 habitants qui a alerté les gendarmes.

Sa vieille maman violemment frappée

L'agriculteur venait de s'en prendre à sa mère octogénaire. D'abord avec une "grande claque dans la figure", puis à coups de cannes par dessus le lit où se trouvait la pauvre femme. Jean-Jacques n'a pas supporté que sa mère refuse de lui donner son carnet de chèques afin qu'il puisse aller acheter sa dose de nicotine. Le prévenu, dont l’épouse a mis les voiles il y a trois ans, est désormais sous les verrous pour 15 mois. En effet aux neuf mois de prison prononcés ce mardi 23 avril, s'ajoutent les six mois décidés par ce même tribunal vendredi dernier. La défense envisage de faire appel. En attendant, le cheptel de 10 vaches et 250 brebis se retrouve bien seul sur la commune de Béhorléguy.