Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pays Basque : la BRI et le RAID délogent un forcené à Urrugne

mardi 2 janvier 2018 à 15:34 - Mis à jour le mardi 2 janvier 2018 à 18:35 Par Paul Nicolaï et Céline Arnal, France Bleu Pays Basque

La BRI de Bayonne et le RAID de Bordeaux ont été appelés ce mardi pour intervenir dans une maison d'Urrugne où un homme menaçait d'utiliser ses armes de chasse. Il a été interpellé et hospitalisé.

Les policiers ont utilisé des grenades assourdissantes
Les policiers ont utilisé des grenades assourdissantes © Radio France - Paul Nicolaï

Pays Basque, Pyrénées-Atlantiques, France

A 5 heures du matin ce mardi 2 janvier 2018,  une femme appelle les policiers face au comportement inquiétant de son mari : un ancien employé municipal de Saint Jean de Luz, âgé de 64 ans, connu pour être fragile psychologiquement. L'homme vivrait très mal sa récente retraite selon les enquêteurs. Le voisinage se serait d'ailleurs plaint à plusieurs reprises de son comportement ces derniers mois. 

Il menace d'ouvrir le feu 

Policiers et pompiers négocient alors avec l'homme pendant de longues minutes par téléphone, quand, subitement, le retraité met un terme à la discussion et menace d'ouvrir le feu sur quiconque pénétrera chez lui, dans ce quartier calme proche du stade municipal.

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques et le Procureur de la République de Bayonne décident alors de faire intervenir la BRI (brigade de recherche et d'intervention) de Bayonne ainsi que l'antenne du RAID de Bordeaux. 

Le RAID et la BRI donnent l'assaut 

Une vingtaine de policiers d'élite  sont mobilisés sur place. Eux aussi tentent de négocier mais sans plus de réussite. Il est alors décidé d'utiliser des grenades assourdissantes pour le déloger.

L'arrestation a lieu en début d'après midi sans aucun coup de feu et sans blessé.  La maire d'Urrugne Odile de Coral signe alors immédiatement une procédure d'hospitalisation d'office. L'homme est depuis pris en charge à l'unité psychiatrique Cam de Prats à Bayonne. Selon le beau-fils du forcené, aucune arme ne se trouvait dans la maison au moment de l'intervention des policiers d'élite; Ce-dernier affirme que les fusils de chasse ont été saisis par les forces de l'ordre dès leur arrivée.

On ignore pour l'heure si il y aura des poursuites ou non.