Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pays de Montbéliard : un ancien détenu en garde à vue pour des violences sur un surveillant pénitentiaire

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Un ancien détenu a été placé en garde à vue ce mardi 20 juillet dans le pays de Montbéliard (Doubs) pour violences présumées et outrages sur un surveillant pénitentiaire. Giflé et frappé à coups de bâton, il s'est vu prescrire 7 jours d'ITT. Les deux hommes se seraient connus à la prison de Belfort.

Le surveillant pénitentiaire agressé est âgé d'une quarantaine d'années
Le surveillant pénitentiaire agressé est âgé d'une quarantaine d'années © Radio France - Nathalie Col

Un ancien détenu de la maison d'arrêt de Belfort a été interpellé puis placé en garde à vue, ce mardi 20 juillet au petit matin. Il est soupçonné d'avoir attaqué à deux reprises un surveillant pénitentiaire. Celui-ci est le voisin du père de l'agresseur, dans le pays de Montbéliard (Doubs). Les deux hommes se sont côtoyés à la prison de Belfort

La situation était déjà tendue depuis plusieurs mois, après que l'ancien détenu s'en est rendu compte. Suivent alors insultes et menaces. Mais le trentenaire, déjà condamné et incarcéré pour appels malveillants et vols avec violence, passe à la vitesse supérieure entre le samedi 17 juillet et le lundi 19 juillet. Après de nouvelles insultes, le surveillant pénitencier sort de chez lui, il est giflé puis frappé à coups de bâtons par l'ancien détenu. La victime, âgée d'une quarantaine d'année, s'est vue prescrire 7 jours d'Interruption Temporaire de Travail. 

Des "actes inadmissibles" selon Force Ouvrière pénitentiaire de la prison de Belfort

Deux plaintes ont été déposées au commissariat de Montbéliard, avant que l'agresseur présumé ne soit interpellé puis placé en garde à vue. Il y était toujours mardi après-midi. Outre les faits d'agressions, les insultes devraient être qualifiées d'"outrages sur personnalité dépositaire de l'autorité publique". 

Contacté par France Bleu Belfort Montbéliard, le syndicat FO Pénitentiaire de la maison d'arrêt de Belfort dénonce des "actes inadmissibles" et déplore une absence du respect de l'uniforme : "ça fait plusieurs mois que mon collègue subissait des insultes, jusqu'à ce que ça en vienne au mains et qu'il soit agressé, je ne sais pas où on va mais on y va, dès qu'il n'y a plus la peur de la répression, il n'y a plus de respect de l'uniforme. L'individu l'a agressé une fois, au lieu de se tenir à carreau parce qu'il sait que la police est au courant, il va en expédition punitive une deuxième fois, en fait il n'a pas peur".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess