Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Pays de Montbéliard : un projet de centre d'accueil pour conjoints violents

Le Préfet du Doubs annonce vouloir ouvrir d'ici à novembre 2020, dans le pays de Montbéliard, un centre Altérité, pour accueillir et prendre en charge les hommes auteurs de violences conjugales. Il existe déjà un dispositif similaire depuis un an à Besançon.

Le 39 19 est le numéro de la plateforme d'écoute nationale sur les violences conjugales (photo d'illustration)
Le 39 19 est le numéro de la plateforme d'écoute nationale sur les violences conjugales (photo d'illustration) © Maxppp - Thomas Padilla

Doubs, France

La lutte contre les violences faites aux femmes s'intensifie dans le Doubs. Un plan départemental a été signé ce lundi après-midi à Besançon, élaboré après l'assassinat de Razia, tuée en pleine rue il y a un an. Parmi les mesures adoptées : la multiplication par trois du nombre de "téléphones grave danger", des créations de places d'hébergement d'urgence dans des appartements gérés par les associations pour éviter l'accueil à l'hôtel ou encore la mise en place d'une permanence à l'hôpital.

L'expérimentation lancée à Besançon sera déployée sur le pays de Montbéliard

Selon les informations de France Bleu Belfort Montbéliard, l'ouverture d'un nouveau centre pour conjoints violents dans le pays de Montbéliard est également en projet. "L'expérimentation qui est lancée à Besançon (depuis un an NDLR) sera déployée sur le pays de Montbéliard, nous nous sommes donnés 12 mois pour réussir à mettre en place un dispositif d'accueil et de prise en charge des auteurs", indique Joël Mathurin, le Préfet du Doubs.

"Il y a une mobilisation générale, et aujourd'hui, il y a une vraie culture partagée entre le monde associatif, la police, la gendarmerie, les intervenants sociaux, ces acteurs-là travaillent désormais ensemble, c'est une satisfaction", a-t-il déclaré. Ce centre pourrait ouvrir d'ici à novembre 2020, mais la commune d'implantation n'a pas été précisée.

30 personnes accueillies en un an à Besançon

Il existe déjà un dispositif de ce type dans le Doubs (Besançon), en Côte-d'Or (Dijon) et en Haute-Saône (Frotey les Vesoul). En un an le centre de Besançon, ouvert en octobre 2018, a accueilli en 30 personnes (22 dans le cadre du contrôle judiciaire, 8 dans le cadre d'un placement extérieur).  

Accompagnement social et psychologique

Le service Altérité, dédié à l’accompagnement des auteurs de violences conjugales sur le territoire du Doubs, a pour objectif de lutter contre la récidive, en lien avec l’institution judiciaire et le SPIP Doubs-Jura (service pénitentiaire d'insertion et de probation). Altérité propose aux auteurs un hébergement, un accompagnement social personnalisé, un "travail d’introspection" via un accompagnement psychologique et des groupes de paroles à visée thérapeutique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu