Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Lorraine : condamné à un an de prison ferme pour avoir frappé sa femme et l'avoir enfermée à la cave

lundi 11 juin 2018 à 16:50 Par Faustine Mauerhan, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Un paysan d’une quarantaine d’années a été condamné à un an de prison ferme ce lundi par le tribunal de Briey pour des violences habituelles. Il faisait vivre un enfer depuis des mois à sa compagne dans leur ferme d’un petit village du nord de la Meurthe-et-Moselle.

La salle d'audience du tribunal de Briey.
La salle d'audience du tribunal de Briey. © Radio France - Faustine Mauerhan

Briey, France

La fin du calvaire d'une infirmière libérale du Pays Haut. Des mois qu'elle était maltraitée par son compagnon, mais son enfer prend fin. Il a donné le coup de trop la semaine dernière, passait en comparution immédiate ce lundi matin et vient d'être condamné à un an de prison ferme. 

Des coups de bâton, un plomb dans le genou…

Ce coup de trop, il l’a donné la semaine dernière. Et il n’y est pas allé de main morte. L’infirmière libérale, quadragénaire elle aussi, avait l'orbite de l'œil fracturée quand son compagnon l'a emmenée lui-même à l'hôpital. C'est que ce paysan s'inquiétait : elle commençait à cracher du sang. 

Jeudi, entendue par les gendarmes, elle a raconté son calvaire. Une liste longue comme le bras de sévices physiques difficiles à imaginer. Elle était battue régulièrement, notamment à coups de bâton, enfermée dans la cave de leur ferme aussi. Il lui a même tiré dans un genou avec une carabine à plomb un jour, alors qu'il l'a soumettait à une épreuve, lui criant "cours Forest", mais elle ne courait pas assez vite à son goût.

Pourtant, devant les juges, c'est presque elle qui s'est excusée, persuadée que tout est de sa faute. Malgré tout, il a été condamné à 18 mois de prison, dont six avec sursis et une obligation de soin pour violences habituelles sur conjoint.