Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pays Haut : une fillette de trois ans meurt écrasée par son oncle qui reculait avec sa voiture

Une fillette de trois ans est morte des suites de ses blessures, ce samedi après-midi à Piennes, en Meurthe-et-Moselle. Son oncle l'a percutée en faisant une marche arrière avec sa voiture. La gendarmerie privilégie la piste accidentelle.

Les pompiers ont été les premiers sur les lieux (illustration).
Les pompiers ont été les premiers sur les lieux (illustration). © Radio France - Victor Vasseur

Une fillette de 3 ans est morte percutée par la voiture de son oncle, ce samedi 1er août à Piennes, dans le Pays Haut, rapporte le parquet de Briey. L'accident s'est produit en fin d'après-midi. Dépêchés sur place, les secours ont trouvé la fillette en arrêt cardio-respiratoire. Ils n'ont pas pu la réanimer, malgré l'intervention du médecin du SMUR de Briey.

Selon les témoignages à chaud des témoins et de la famille aux gendarmes, l'homme d'une quarantaine d'années venait tout juste de ramener sa nièce chez les parents de celle-ci. Un voisin l'a alerté que son véhicule gênait pour un déménagement. L'oncle est ressorti de la maison, en laissant la porte ouverte. Il remonte dans la voiture et enclenche une marche arrière sans voir que l'enfant est sortie derrière lui, et a chuté juste derrière le véhicule. La petite fille de trois ans a été écrasée. 

L'oncle auditionné par les gendarmes

La famille est sous le choc. Le maire a proposé de contacter l'hôpital Maillot de Briey pour qu’ils soient pris en charge par une cellule psychologique, ce qu’ils ont refusé dans un premier temps, avant d'y être conduits ce dimanche. Le parquet a ouvert une enquête pour homicide involontaire. Mais c'est clairement la piste accidentelle qui est privilégiée. L'oncle de la fillette n'avait pas consommé d'alcool, ni de drogue, selon les premières analyses. L'accident s'est déroulé à très faible allure. 

L'homme n'a pas été placé en garde à vue, mais les gendarmes l'ont auditionné samedi dans la soirée. Selon le parquet, il ne présente pas de risque de fuite. La famille, et une voisine qui a vu une partie de la scène, ont également été entendus. La famille n'a, pour l'instant, pas souhaité porter plainte. Le corps de la fillette a été conduit à l'institut médico-légal de Verdun, dans la Meuse. Un médecin légiste a confirmé les causes exactes de la mort de l'enfant. 

Une chapelle ardente ouverte ce lundi

Le maire de Piennes, Mathieu Calvo, a décidé d'ouvrir une chapelle ardente à proximité de la mairie qui devait être installée lundi dans la journée, afin de permettre à la population de Piennes de venir déposer des bougies et manifester ses condoléances à la famille. Selon le maire, l'accident a provoqué une vive émotion dans la commune.

Le parquet de Briey se donne quelques jours pour décider de l'éventualité d'engager des poursuites pour homicide involontaire. Les magistrats attendent le retour des résultats définitifs des prélèvements sanguins pour confirmer l'absence de stupéfiants. Ils décideront ensuite de l'opportunité ou non de poursuivre l'oncle, dont la peine est déjà immense. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess