Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire de pédophilie à l'école de Villefontaine

Pédophilie : comment l'école de Villefontaine tente de retrouver une vie normale

Par Virginie Salanson et Céline Loizeau, France Bleu Isère et France Bleu jeudi 24 mars 2016 à 4:00

Beaucoup de parents se sentent "abandonnés" par l'Éducation nationale.
Beaucoup de parents se sentent "abandonnés" par l'Éducation nationale. © Maxppp -

Il y a un an, un séisme s'abattait sur l'école élémentaire de Villefontaine, en Isère. Son directeur, Romain Farina, était arrêté et mis en examen pour viols sur ses élèves. Aujourd'hui, la mairie et les enseignants font ce qu'ils peuvent pour accompagner les victimes, et dépasser le traumatisme.

Le maire de Villefontaine le reconnaît, l'affaire de pédophilie qui a secoué l'école du Mas de la Raz en mars dernier, est un sujet "délicat". Mais attention, précise Patrick Nicole-Williams, ce n'est pas tabou, même si "une affaire comme celle-ci laisse des cicatrices dans le cœur et dans l'esprit" dit-il.

Nouvelles peintures, nouveaux cahiers

Dès que cette affaire a éclaté, en mars 2015,  des travaux ont été effectués. Le lendemain de l'arrestation du directeur de l'école, Romain Farina, pour "viols aggravés et agressions sexuelles sur mineurs", sa classe a été fermée et réaménagée. De nouveaux cahiers ont été données à ses élèves. Les espaces communs, comme la bibliothèque et le hall, ont aussi été repeints dans les semaines qui ont suivies.

"Passer à autre chose le plus vite possible"

Il s'agissait de "créer un nouvel environnement, effacer les traces du passage du directeur pour que tout le monde puisse passer à autre chose le plus vite possible" explique le maire de Villefontaine. Certains parents de victimes regrettent aujourd'hui que l'école essaie de tourner la page aussi rapidement. Un papa se plaint que "personne ne discute pour savoir comment vont les enfants", une maman que l'Éducation nationale les ait abandonné. La mairie répond qu'elle a initié des groupes de paroles et proposer des consultations avec de thérapeutes. Ces services sont toujours disponibles aujourd'hui.

►DOSSIER "Pédophilie à l'école de Villefontaine"

Une formation pour accompagner les enfants aux toilettes

De plus, pour le personnel communal qui intervient dans les écoles et les cantines, une formation est en place jusqu'à fin juin. Quatre-vingt-dix personnes sont concernées. "Les personnels ont été en demande d'un accompagnent pour savoir quelles postures adopter. Quand on accompagne aux toilettes, quand un enfant demande un câlin. Ça leur apporte un vrai soulagement" détaille Patrick Nicole-Williams.

► Lire aussi : Un an après "l'affaire Villefontaine", les parents entre colère et amertume

Pour le maire, les parents veulent passer à autre chose, mais note que "les enfants ont cette faculté apparemment beaucoup plus facilement que les adultes". Pour autant, si certains parents ont déménagé, impossible de dire si leur décision est liée ou non à cette affaire. Personne n'a contacté le maire, dit-il car ce "n'était plus supportable de rester ici. Les effectifs sont quasiment stables par rapport à l'an dernier" se réjouit le maire.

La maternelle compte aujourd'hui 84 enfants, l'élémentaire 156. Pour consolider l'équipe enseignante, la mairie espère prochainement qu'elle sera réunie en une même entité avec désormais une seule direction.

Reportage à la mairie de Villefontaine de Céline Loizeau

"Ça laisse des cicatrices dans les esprits et les cœurs" dit le maire