Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Bernard Preynat

Pédophilie : doute sur la tenue du procès Preynat

Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu mercredi 18 janvier 2017 à 16:34

Bernard Preynat a pendant longtemps officié dans le Roannais et notamment au Coteau.
Bernard Preynat a pendant longtemps officié dans le Roannais et notamment au Coteau. © Maxppp - Maxppp

Selon le Journal du Dimanche, le prêtre lyonnais mis en examen pour l'agression d'une dizaine d'enfants pourrait ne pas être en état de comparaître. L’abbé, qui a officié pendant de longues années dans le Roannais aurait perdu la parole. Des fausses informations selon l’Archevêché de Lyon.

C’est une des affaires de pédophilie les plus médiatisées en France ces dernières années et son procès semble aujourd’hui menacé. L'affaire Preynat est celle de ce prêtre, Bernard Preynat, mis en examen en janvier 2016 pour viols et agressions sexuelles sur mineurs dans le Rhône. Aujourd’hui septuagénaire, ce prêtre a d'abord officié à la paroisse Saint-Luc de Sainte-Foy-lès-Lyon, dans la banlieue ouest de Lyon. Signalé au diocèse par la famille de l’une des victimes, Bernard Preynat avait ensuite été muté dans le Roannais (Loire), où il a été responsable de six paroisses ces vingt dernières années.

Selon les informations du Journal du Dimanche, le prêtre âgé de 72 ans, a été hospitalisé à la suite d'un malaise quelques jours après Noël. Il serait toujours dans un "état sérieux" mais surtout et c’est ce qui pourrait empêcher le procès, le prêtre très diminué aurait notamment perdu l'usage de la parole.

Pour le moment, le parquet de Lyon explique n'avoir pas eu de contact avec l'avocat du prêtre et donc ne pas être au courant de l'information. Les membres de l'association "La parole libérée" qui a permis de révéler cette affaire reste dubitatif. "Ça semble incroyable" lâche simplement pour le moment un de ses membres fondateurs. Du côté de l’archevêché de Lyon, on parle d'informations "inexactes et fantaisistes".

L’abbé devait faire l'objet d'un procès pénal devant la justice civile française, mais pas seulement. Le pape venait aussi de de lever la prescription canonique ce qui signifie que Bernard Preynat allait être également être jugé par ses pairs.

Tout savoir sur l'affaire Bernard Preynat