Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire de pédophilie à l'école de Villefontaine

Pédophilie à l'école : "Il faut que Villefontaine serve à quelque chose" déclare Najat Vallaud-Belkacem

Par Nicolas Crozel, France Bleu Isère et France Bleu vendredi 25 septembre 2015 à 8:47

Najat Vallaud Belkacem sur France Bleu Isère
Najat Vallaud Belkacem sur France Bleu Isère © Max PPP

Alors que le directeur de l'école de Villenfontaine (38) est accusé de pédophilie, Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Éducation nationale, annonce que le gouvernement va se doter de moyens pour pouvoir contrôler le casier judiciaire de tous les agents de l'État en lien avec des enfants.

"Il faut que 'Villefontaine' serve à quelque chose "

Tirer les leçons de la terrible affaire de Villefontaine. La ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, était l'invitée vendredi de France Bleu Isère Matin au lendemain de l'annonce de nouvelles mesures pour lutter contre la pédophilie à l'école.

Pour le futur, une loi obligera la justice à prévenir l'Éducation Nationale à chaque fois qu'un enseignant sera condamné pour des faits en lien avec la pédophilie ou le terrorisme. Le texte obligera également la justice à informer l'Éducation Nationale dès l'ouverture d'une enquête  visant un enseignant. Ce sera le rôle des "référents justice" qui ont été nommés dans les rectorats et des "référents éducation" qui ont été nommés dans les tribunaux de grande instance. Une première mouture du texte a été retoquée cet été par le Conseil constitutionnel pour des questions de forme et de procédure. Cette nouvelle loi sera examinée et votée par le Parlement dans les trois mois et "plus personne ne pourra passer entre les mailles du filet" dit Najat Vallaud-Belkacem.

Najat Vallaud Belkacem "il faut que Villefontaine serve à quelque chose"

"Restait à vérifier qu'il n'y a pas d'autres Villefontaine"

Mais le gouvernement veut aussi s'assurer qu'il n'y a pas, quelque part en France, d'autres enseignants qui, par le passé, auraient été condamnés et seraient toujours en activité. C'est la raison pour laquelle le gouvernement travaille sur un texte qui lui permettra de passer au crible le casier judiciaire de tous les agents de l'État qui sont en lien avec les enfants. Jusqu'à présent le casier judiciaire des fonctionnaires était vérifié uniquement à l'embauche des agents.

Najat vallaud belkacem l'interview intégrale

→ Notre dossier "Affaire de pédophilie à l'école de Villefontaine""