Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pédopornographie sur internet : un Messin condamné à deux ans de prison

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Un Messin de 46 ans a été condamné lundi à 2 ans de prison pour diffusion, détention et consultation d'images pédopornographiques. L'homme avait été interpellé lors d'un vaste coup de filet le 8 octobre dernier qui avait visé 65 personnes partout en France.

Salle d'audience correctionnelle du palais de justice de Metz
Salle d'audience correctionnelle du palais de justice de Metz © Radio France - Cécile Soulé

La leçon ne lui a visiblement pas suffit, pas plus que l'obligation de soin qu'il devait suivre depuis sa sortie de détention l'an passé pour les mêmes faits : avoir téléchargé par milliers des images d'enfants, parfois des bébés, subissant les pires agressions par des adultes. 

Un homme de 46 ans comparaissait lundi devant le tribunal judiciaire de Metz pour diffusion, détention et consultation d'images pédopornographiques. Ce messin avait été interpellé lors d'un vaste coup de filet le 8 octobre dernier qui avait visé 65 personnes partout en France. 

Logiciel de partage sur internet

Les images étaient échangées sur des logiciels peer to peer. Sur l'ordinateur et une clé USB saisie à son domicile, les enquêteurs ont découvert des fichiers dont certains étaient nommés "8yo" ou "9yo" (soit les âges des enfants exposés sur les photos). 

Il a été condamné à une peine de deux ans de prison, assortie d'une obligation de suivi socio-judiciaire de 10 ans. Il a également interdiction d'exercer une activité bénévole auprès de mineurs, et est inscrit au fichier des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes.

Récidiviste

L'homme n'en était pas à sa première : il a déjà été condamné en 2019 à quatre mois de détention et obligation de soins en 2019. A son casier judiciaire figure également la mention d'une condamnation en 2017 pour exhibition sexuelle sur internet. 

Un éducateur sportif de Batilly (Meurthe et Moselle) avait également été interpellé lors de ce coup de filet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess